Auteur de 2 buts en trois matches de championnat disputés depuis le début de saison, Olivier Giroud semble revigoré par sa signature à l’AC Milan, qui trône en tête de la Serie A, après plusieurs années à cirer le banc plutôt que fouler la pelouse du côté de Chelsea. Interrogé cette semaine par Téléfoot, l’ancien Montpelliérain a fait part de sa satisfaction : "J’ai bien réussi mes débuts, je me sens très bien et j’ai soif de gagner avec Milan".

Les Bleus ont trouvé un duo, que faire avec Mbappé désormais ?

Il est également revenu sur sa décision de partir d’une formation tout juste sacrée championne d’Europe, où son manque de temps de jeu a bien fini par lui peser : "C’est difficile de quitter un tel club, de partir d’Angleterre. Parce que j’y ai passé 9 ans, tous mes enfants sont nés là-bas, ma famille s’y sentait bien, raconte celui qui a également joué pour Arsenal. Mais à un moment donné, il fallait prendre une décision, et les trois derniers mois que j’ai vécus là-bas, d’ailleurs je l’avais dit à (Thomas) Tuchel, ça avait été trop dur, donc pour moi c’était comme une évidence de quitter le club. C’est une page qui s’est tournée avec émotion", a-t-il indiqué.
Serie A
Snobé par les Bleus, héros du Milan : une semaine à la Giroud
22/05/2022 À 21:42
Giroud, qui ne s’était plus exprimé publiquement depuis l’élimination de l’équipe de France en 8e de finale de l’Euro par la Suisse, est évidemment revenu sur son absence de la dernière liste de Didier Deschamps. Et le deuxième meilleur buteur de l’histoire de la sélection tricolore (46 buts), n’a pas caché sa frustration : "Ça m’a surpris un peu, surtout le fait de ne pas avoir été mis au courant avant. Mais c’est comme ça, il faut avancer et on verra ce que l’avenir nous réserve", a fait remarquer le champion de France 2012.

Absence de Giroud, France-Suisse et rôle d’impact-player… Coman nous parle des Bleus

Alors qu’il fêtera ses 35 ans ce jeudi, le jour même où le sélectionneur des Bleus doit annoncer sa liste afin d’affronter la Belgique en demi-finale de la Ligue des Nations le 7 octobre, avant une éventuelle finale, Giroud, amusé par cette coïncidence, s’est montré stoïque au moment de commenter ses chances d’être appelé : "On verra, comme d’habitude, on ne se prend pas la tête". Avant d’ajouter : "Si on fait appel à moi, je ferai le maximum pour aider l’équipe, pourquoi pas essayer de me rapprocher un peu plus de ‘Titi’ (Thierry Henry, recordman de réalisations en équipe de France avec 51 buts)". Réponse jeudi, donc.
Equipe de France
Giroud, adieu les Bleus ? "Il ne reviendra qu'à la faveur d'une blessure de Benzema"
20/05/2022 À 16:57
Matches amicaux
Gros débat sur Giroud et Lloris, Tchouaméni MVP : Les notes des Bleus débriefées
26/03/2022 À 01:52