"Gavi ? Je le connais depuis 2 ans, je l'avais pris à Auxerre." Si une de vos connaissances en arrive à ce genre de propos dans une discussion, inutile de le prendre pour un fou. Vous avez certainement parmi vos amis un joueur de Football Manager. Au fur et à mesure des années, "FM" (pour les intimes) s'est forgé une réputation aussi solide dans la communauté jeu vidéo que dans le microcosme du ballon rond. Fort d'un réseau de scouts dans le monde entier, la simulation de gestion de club possède une base de données colossale sur ceux qui font vivre ce sport, notamment ceux amenés à faire vibrer les foules dans les prochaines années.
Dans le vaste monde du football de demain, pas un joueur ne passe sous les radars de Football Manager. Il y a les futurs grands, déjà bien inscrits dans le présent et internationaux comme Eduardo Camavinga, Ansu Fati, Jude Bellingham ou Jamal Musiala. Les cracks en devenir déjà pistés ou recrutés par les plus grands clubs tels Karim Adeyemi (RB Salzbourg), Yusuf Demir (FC Barcelone) ou le Parisien Nuno Mendes. Et d'autres joueurs entre 16 et 20 ans attendent encore sagement dans l'ombre avant de se voir apposer le label "pépites" et briller aux yeux des fans du monde entier.
Ligue des champions
Modric, Brozovic et Perisic : Real-Inter, trois stratèges croates pour une première place
IL Y A 7 HEURES
A la sortie de Football Manager 2021, un joueur est revenu sur de nombreuses lèvres et forums, comme le jeune joueur à ne surtout pas louper : Gavi. Le jeune milieu de terrain de la Masia voyait déjà un avenir brillant se tracer à en croire le jeu, et possédait une clause libératoire ridiculement petite en début de saison, avant qu'il ne signe son premier contrat professionnel. Quelques mois plus tard, le Barcelonnais devenait international espagnol à tout juste 17 ans et la nouvelle coqueluche du Camp Nou. Ou de l'Abbé-Deschamps pour certains recruteurs amateurs. Qui seront les nouveaux Gavi de ce FM 2022 ? Voici une liste non exhaustive des stars du football de demain.
Méthodologie : Cette simulation a été réalisée sur une édition fournie par Sports Interactive. Nous avons simulé 35 championnats et les plus grandes compétitions internationales jusqu'au 31/07/2030, soit une base de données de plus de 110 000 joueurs. Après cinq simulations, nous avons retenu les joueurs atteignant le plus fréquemment un haut potentiel, et mis en avant leur potentiel maximum. Les notes par catégorie sont sur 20.

Gardien

  • André Gomes (Benfica, portugais, 17 ans)
Passé par toutes les sélections jeunes portugaises et récemment convoqué chez les U19, le gardien est un produit du centre de formation lisboète, qu'il fréquente depuis ses 10 ans. Déjà surclassé avec l'équipe de Youth League de Benfica, Gomes se montre déjà intéressant par sa lecture du jeu. Il ne deviendra peut-être pas le gardien d'une génération, mais nos différentes simulations se sont toutes soldées a minima sur un portier qui compte en Europe à l'âge de 25 ans.
Mais aussi : Ivan Martinez (Osasuna, espagnol, 19 ans), Samuel Brolin (AIK, suèdois, 20 ans), Daniel Peretz (Maccabi Tel-Aviv, israélien, 20 ans)
https://i.eurosport.com/2021/11/19/3256318.jpg

Défenseurs centraux

  • Illya Zabarnyi (Dynamo Kiev, ukrainien, 18 ans)
Si vous êtes un habitué du football de l'Europe de l'Est, vous avez forcément déjà entendu parler du jeune défenseur ukrainien. International précoce – et titulaire lors du dernier Euro -, propulsé titulaire au Dynamo Kiev la saison dernière, Zabarnyi est voué à rapidement monter en grade. Rapidité, physique déjà solide, fondamentaux collectifs et maturité bluffante, on voit mal ce qui pourrait freiner sa progression. Elle pourrait faire de lui l'un de tous meilleurs joueurs du monde à son poste.
https://i.eurosport.com/2021/11/19/3256316.jpg
  • Renan (Palmeiras, brésilien, 19 ans)
Il n'y a pas de secret si des compilations de ses plus beaux tacles traînent déjà sur Internet. Renan fait le spectacle à la sauce brésilienne, mais à sa manière. Le joueur de Palmeiras ne recule devant rien et ne se pose aucune question s'il faut se jeter. Attention donc à l'indiscipline. Mais le champion du monde U-17 2019 compense amplement par son agilité malgré ses longues jambes, ses qualités au duel et une belle capacité à se projeter vers l'avant à la récupération.
Mais aussi : Gonçalo Inacio (Sporting, portugais, 19 ans), Alejandro Frances (Saragosse, espagnol, 18 ans)
https://i.eurosport.com/2021/11/19/3256306.jpg

Défenseur gauche

  • Alejandro Balde (FC Barcelone / Espagne)
Attention, fusée parée au décollage. Avec Alejandro, dit "Alex", Balde, tout va très vite. Intégré depuis à peine 18 mois avec l'équipe U19 du Barça, le latéral moderne fait déjà partie du groupe pro des Blaugrana et commence à poindre son nez pour quelques bouts de match. Le Barça croit énormément en lui et a déjà blindé son contrat, assorti d'une clause libératoire de 500 millions d'euros avant même qu'il n'ait joué avec les grands. Son avenir avec la formation catalane semble tout tracé.
Mais aussi : George Bello (Atlanta / Etats-Unis), David de la Vibora (Real Madrid / Espagne)
https://i.eurosport.com/2021/11/19/3256320.jpg

Défenseur droit

  • Tino Livramento (Southampton, anglais, 18 ans)
Il est devenu l'un des secrets les moins bien gardés du football anglais. A peine majeur, le Londonien s'est déjà imposé comme titulaire indiscutable chez les Saints, qui ont flairé le bon coup. Elu meilleur joueur de son centre de formation la saison dernière, Chelsea va sans doute regretter de l'avoir laissé filer, faute de lui avoir offert du temps de jeu. Livramento possède une vision de jeu au-dessus de la moyenne (13 passes décisives en 26 matches chez les jeunes en 2020-2021), et un gros volume de jeu sur le côté droit.
Mais aussi : Wilfried Singo (Torino, ivoirien, 20 ans)
https://i.eurosport.com/2021/11/19/3256304.jpg

Milieux de terrain centraux

  • Samuele Ricci (Empoli, italien, 19 ans)
La Serie A le découvre à peine. Pourtant, Ricci a déjà montré le temps d'une prestation superbe qu'il pouvait faire trembler le Napoli, en Coupe d'Italie il y a un an. Après une saison de l'explosion de toute beauté en Serie B, le Toscan se frotte désormais tous les week-ends à l'élite. Et il a de quoi s'y habituer. Vrai maître à jouer, Ricci peut occuper toutes les fonctions du milieu de terrain. Une tête bien faite, deux pieds aussi efficaces l'un que l'autre et une gueule de cinéma : le joueur d'Empoli pourrait bien rendre folle la Botte.
https://i.eurosport.com/2021/11/19/3256305.jpg
  • Ivan Ilic (Hellas Vérone, serbe, 20 ans)
Trimballé de prêt en prêt par Manchester City, Ivan Ilic a enfin trouvé une deuxième maison du côté de l'Hellas Verone. Mais si les Citizens ne s'y trompent pas en ayant conservé une clause de rachat. Si Ricci peut devenir le cœur d'une équipe, Ilic est déjà le poumon de l'Hellas. Le Serbe, déjà sélectionné chez les A à deux reprises, est une tour de contrôle (1,85m) au pied gauche soyeux. Son calme à toute épreuve est impressionnant à 20 ans. On vous laisse imaginer ce que cela pourrait donner à 29.
Mais aussi : Kacper Kozlowski (Pogon, polonais, 18 ans), Isak Bergmann Johannesson (FC Copenhague, islandais, 18 ans), Williot Swedberg (Hammarby IF, suédois, 17 ans)
https://i.eurosport.com/2021/11/19/3256314.jpg

Milieu / attaquant gauche

  • Khvicha Kvaratskhelia (Rubin Kazan, géorgien, 20 ans)
"Rvi-cha" – "Kva-ra-tsré-lia". Il va falloir s'habituer à prononcer le patronyme du Géorgien de 20 ans, auteur de son premier doublé en sélection contre la Suède jeudi dernier. Et nul doute que vous auriez un peu plus entendu parler de lui s'il était originaire d'une nation plus huppée du football européen. L'ailier compte déjà parmi les joueurs les plus techniques du Vieux Continent. Parfaitement ambidextre, provocateur, mais pas égoïste, le joueur du Rubin Kazan possède déjà une panoplie très complète sur le côté. Des progrès en finition et Kvaratskhelia figurera en bonne place dans les carnets de recruteurs des cinq grands championnats.
Mais aussi : Andreas Schjelderup (FC Nordjaelland, norvégien, 17 ans), Yeremy Pino (Villarreal, espagnole, 18 ans), Shola Shoretire (Manchester United, anglaise, 17 ans)
https://i.eurosport.com/2021/11/19/3256312.jpg

Milieu / attaquant droit

  • Luka Romero (Lazio Rome, argentin, 16 ans)
Un joueur de petite taille (1,65m), argentin aux cheveux longs, arrivé très jeune en Espagne, et capable de jouer comme numéro 10 ou sur le côté droit, cela ne vous dit rien ? Là s'arrête l'analogie avec Lionel Messi, tant Luka Romero déteste la comparaison avec son idole. Il y a pourtant de quoi. Le plus jeune joueur à avoir évolué en Liga de l'histoire (à 15 ans et 219 jours avec Majorque) est un dribbleur fin, au sens du jeu déjà très prononcé. Sa capacité à encaisser physiquement le rugueux calcio en dira long sur son plafond. Ses promesses ont de quoi faire fantasmer, notamment au Mexique, son pays natal, qui rêve de le voir évoluer avec El Tri.
Mais aussi : Noni Madueke (PSV, anglais, 19 ans), Brian Oddei (Sassuolo, italien, 19 ans)
https://i.eurosport.com/2021/11/19/3256307.jpg

Attaquants

  • Lorenzo Lucca (Pise, italien, 21 ans)
Son parcours n'a rien de celui d'un crack. Hors des clous, Lorenzo Lucca n'en est que plus intriguant. Le géant de Pise (2,01m) est dominant en Serie B, au point d'être déjà dans les petits papiers de Roberto Mancini, le sélectionneur italien. Dominant de la tête dès aujourd'hui, son agilité, sa technique et son placement satisfaisants en font des axes de progression léthaux à l'avenir. Nos simulations l'ont vu devenir systématiquement un avant-centre qui compte, voire un de ceux qui marqueront leur époque, ni plus, ni moins.
https://i.eurosport.com/2021/11/19/3256310.jpg
  • Gabriel Vidovic (Bayern Munich, croate, 17 ans)
Robert Lewandowski et Thomas Müller peuvent prendre de l'âge, le Bayern a de quoi voir venir. Le club bavarois couve son jeune poulain croate à son rythme. Lui qui fait encore quotidiennement le trajet aller-retour depuis chez ses parents à Augbsourg jusqu'à Munich devrait bientôt faire celui entre l'équipe réserve du Bayern (12 buts et 7 passes décisives en 18 matches) au groupe pro à plein temps. Sa technique de frappe est déjà irréprochable dans toutes les situations, notamment dans les petits espaces. S'il peut évoluer en pointe, les projections sont unanimes : Vidovic a tout pour devenir un second attaquant de très haut niveau.
Mais aussi : Jonathan Burkardt (Mayence / Allemagne), Ransford-Yeboah Königsdörffer (Dresden / Allemagne)
https://i.eurosport.com/2021/11/19/3256308.jpg
Ligue des champions
Porto et Real Madrid : le point d'inflexion de la saison de Simeone
IL Y A 7 HEURES
Ligue des champions
Ces chiffres pas vraiment dignes de ce PSG
IL Y A 7 HEURES