La clé est venue… de Laporte ! Longtemps incapable de concrétiser sa domination, Manchester City a attendu un coup de tête vainqueur de son défenseur français pour faire plier Tottenham (1-0) dimanche, en finale de la Coupe de la Ligue anglaise. Les Citizens s’offrent un quatrième sacre de rang dans la compétition, le sixième sur les huit dernières éditions. Voilà le club mancunien à huit trophées dans cette League Cup, soit autant que Liverpool, tout en haut de ce palmarès. Les Spurs, qui n’ont plus remporté de trophée depuis 2008, devront encore patienter.
Ce trophée, Manchester City est en train d’en faire son bien personnel. Une semaine après avoir dit adieu à ses ambitions de quadruplé cette saison, en étant éliminé en demi-finale de FA Cup par Chelsea (1-0), la formation de Pep Guardiola a bien relevé la tête en ajoutant une ligne à son palmarès. À trois jours d’un déplacement à Paris en demi-finale aller de Ligue des champions, voilà une très bonne nouvelle pour ceux qui pourraient valider leur titre de champion d’Angleterre le week-end prochain. Surtout que Kevin De Bruyne, titulaire alors qu’il était encore incertain il y a quelques jours, a disputé la quasi intégralité de la rencontre.
Euro 2020
"Le mec est retraité depuis 10 ans et bat mon pays entier" : Quand Thierry Henry dégoûte De Bruyne
20/06/2021 À 15:54

21 tirs… à 2 pour City

Le Belge n’a pas livré sa meilleure prestation sous le maillot mancunien. Mais il a été présent lorsqu’il le fallait, c’est-à-dire au moment où la prolongation se profilait. D’un coup franc parfait, le Belge a déposé le ballon sur la tête de Laporte, qui a bougé Moussa Sissoko pour inscrire l’unique but de la rencontre à huit minutes du terme (1-0, 82e). Une délivrance pour des Citizens qui n’ont cadré que quatre de leurs 21 tentatives dans cette rencontre nettement dominée, surtout dans le premier acte. Phil Foden (7e) et Riyad Mahrez n’ont pas cadré (35e, 37e), Raheem Sterling a été contré in extremis par Eric Dier (14e) et Toby Alderweireld a dévié un ballon sur le poteau (26e). En bref, City n’a été ni verni, ni tueur.
Ajoutez à cela les parades de Hugo Lloris devant Joao Cancelo (45e+1) et Mahrez (73e), et vous avez tous les ingrédients du match piège. Surtout qu’en face, Giovani Lo Celso est passé proche d’ouvrir le score dès le retour des vestiaires (47e). Mais Zack Steffen a parfaitement négocié cette seule véritable alerte. Et Tottenham n’a, pour le reste, pas existé. La nomination de Ryan Mason à la place de José Mourinho n’y aura rien fait : Lloris, Harry Kane et les autres pourraient bien quitter les Spurs sans aucun trophée en poche. City peut de son côté savourer. Avant un nouveau tournant majeur dans sa fin de saison, au Parc des Princes, mercredi.
Ligue des champions
"La victoire de Tuchel, ce n'est pas forcément l’échec du PSG"
29/05/2021 À 23:57
Ligue des champions
Choix étranges, impuissance face à l'élève Tuchel : Guardiola a loupé son rendez-vous
29/05/2021 À 23:32