BAYER LEVERKUSEN – BAYERN MUNICH : 1-2
Bundesliga – 26e journée
Jeudi, Mario Gomez s'est laissé aller à une confidence que les entraîneurs goûtent peu en déclarant à la presse qu'il était déçu de ne pas être titulaire. Pourtant, son coach ne lui en a pas tenu rigueur en le titularisant à la place de l'autre Mario (Mandzukic) sur le terrain du Bayer Leverkusen. L'attaquant a parfaitement justifié ce choix en ouvrant la marque sur un exploit individuel. Pas sûr pour autant que cela soit suffisant pour lui assurer une place de titulaire lors du duel face à la Juve en Ligue des champions.
BORUSSIA DORTMUND – FRIBOURG : 5-1
Bundesliga – 26e journée
Ligue 1
Un goût d'inachevé pour le PSG
17/03/2013 À 21:54
Les supporters du Borussia étaient sur le point de s’impatienter en voyant leur équipe menée à domicile par Fribourg à l’approche de la pause. Et puis, entre la 41e et la 45e, ils ont vécu quatre minutes de folie au cours desquelles Dortmund a inscrit trois buts, un doublé du buteur Robert Lewandowski et la première réalisation de Nuri Sahin depuis son retour lors du mercato. Le milieu turc a récidivé après la mi-temps rendue plus tranquille par cette orgie de la fin de la première période. Et le Borussia, finalement vainqueur 5-1, en a profité pour conforter sa deuxième place en Bundesliga.

Borussia Dortmund's Robert Lewandowski celebrates a goal against Freiburg during the German first division Bundesliga

Crédit: Reuters

REAL MADRID – MAJORQUE : 5-2
Liga – 28e journée
Quand José Mourinho joue l’attaque, il ne fait pas semblant. Alors que son équipe était menée 2-1 par Majorque à la pause, l’entraîneur du Real Madrid a choisi de faire entrer Mesut Özil et Karim Benzema. De telle sorte que la Maison Blanche alignait en même temps sur le terrain Kaka, Luka Modric, Özil, Cristiano Ronaldo, Gonzalo Higuain et Benzema ! Le club des Baléares a pris l’eau devant cette armada offensive. Madrid a marqué trois fois dans le premier quart d’heure de la seconde période, dont un nouveau chef d’œuvre de Modric, pour finalement s’imposer 5-2. De quoi donner des idées à Mourinho pour la suite de la saison.
REAL SOCIEDAD-VALLADOLID : 4-1
Liga – 28e journée
Et de dix pour la Real Sociedad. En s’imposant facilement devant Valladolid (4-1), le club basque a confirmé qu’il avait bien le vent en poupe en Liga avec un dixième match consécutif sans défaite, une semaine après un beau succès acquis sur le terrain de l’Atletico Madrid (0-1). Et pour célébrer l’événement, l’équipe de Philippe Montanier a offert au public d’Anoeta un festival offensif orchestré par le Français Antoine Griezmann, auteur d’un doublé. Une performance qui symbolise surtout une tendance pour le quatrième de Liga, auteur de onze buts lors de ses quatre dernières sorties en championnat.

Real Sociedad's French forward Antoine Griezmann celebrates after scoring his team's first goal during the Spanish league football match Real Sociedad vs Real Valladolid

Crédit: AFP

MANCHESTER UNITED – READING : 1-0
Premier League – 30e journée
Manchester United a livré une prestation plutôt décevante face à Reading (1-0). Hormis un but de Wayne Rooney sur une frappe déviée, il n’y a pas grand-chose à retenir de la performance des Red Devils au cours d’un match assez ennuyeux. Ce qu’il faut regarder, c’est le bilan comptable de l’équipe de Sir Alex Ferguson. Elle a signé face aux Royals sa 15e victoire lors des 17 dernières journées et n’a plus perdu en championnat depuis son revers à Norwich (1-0) le 17 novembre dernier. Un parcours quasi-parfait, qui a relégué le voisin et dauphin, Manchester City, à 15 longueurs, et qui atténue facilement le spectacle un peu tristounet offert par MU face à Reading.
EVERTON – MANCHESTER CITY : 2-0
Premier League – 30e journée
Everton a signé un joli doublé en s’imposant à Goodison Park devant Manchester City (2-0) samedi. Déjà vainqueurs de Manchester United (1-0) en ouverture du championnat, les Toffees sont la seule équipe du Royaume à avoir fait tomber le leader de la Premier League et son dauphin à domicile cette saison. Cerise sur le gâteau, la formation de David Moyes a profité de la défaite de Liverpool à Southampton (3-1) pour reprendre la sixième place du classement à voisin et rival. Et accessoirement, elle n’a plus que quatre points de retard sur la quatrième place, qualificative pour le barrage de la Ligue des champions.

Everton 2 Man City 0

Crédit: IMG

BASTIA – LYON : 4-1
Ligue 1 – 29e journée
La Corse ne réussit décidément pas à Lyon. Déjà battu à Ajaccio le mois dernier (3-1), l’OL a subi une nouvelle déconvenue sur l’Ile de Beauté en s’inclinant lourdement à Bastia (4-1). Inefficaces en attaque, passifs et sans rigueur en défense, les Lyonnais ont "joué comme des minimes" de l’aveu même de l’entraîneur Rémi Garde, dépité après avoir vu son équipe concéder quatre buts pour la première fois en 40 matches toutes compétitions confondues cette saison. Peut-être plus que la lutte pour le titre, c’est celle pour la Ligue des champions qui s’est un peu plus corsée pour les Gones.
FC BARCELONE – RAYO VALLECANO : 3-1
Liga – 28e journée
On a retrouvé le bon vieux FC Barcelone cette semaine. Impérial en Ligue des champions et facile en Liga. Cinq jours après être revenu de nulle part face au Milan AC (4-0), le Barça a déroulé en Liga et Messi a fait la pluie et le beau temps. Une accélération atomique et une passe décisive pour Villa, deux buts qui portent son total à 42 réalisations, l'Argentin a déroulé et le FC Barcelone a retrouvé le sourire. Qu'il parait loin désormais le début du mois de mars…

Villa rides Messi.

Crédit: AFP

BOLOGNE – JUVENTUS : 0-2
Serie A – 29e journée
Marchisio-Vucinic, c’était le duo gagnant de la Juve à Bologne (0-2). Après avoir inscrit le premier but sur une passe de Claudio Marchisio, Mirko Vucinic a rendu la politesse à son coéquipier en lui offrant le deuxième but. Deux réalisations dans le dernier quart d’heure qui ont eu raison d’une équipe de Bologne pourtant en forme, puisqu’elle restait sur trois victoires consécutives et avait inscrit 13 buts sur ses cinq dernières sorties à domicile. Mais en Italie, personne n’arrête une Vieille Dame plus que jamais partie pour conserver son titre.
SAINT-ETIENNE – PSG : 2-2
Ligue 1 – 29e journée
Deux énormes erreurs d'arbitrage mais un match de haute-volée, dimanche à Geoffroy-Guichard où le PSG, qui menait 2-0, a fait match nul avec l'ASSE. Paris a obtenu un penalty plus que généreux après une chute de Lavezzi dans la surface. Et Clerc a "profité" d'une semelle de Brandao sur Thiago Silva pour égaliser d'une somptueuse frappe de l'extérieur du droit. A l'arrivée, un résultat logique et un match qui n'a pas permis au Paris Saint-Germain de s'envoler vers un peu plus vers le titre.

Brandao saint-etienne psg

Crédit: Panoramic

MILAN – PALERME : 2-0
Serie A – 29e journée
Dimanche, Milan a senti la différence. En face, ce n'était pas Barcelone. Et, en plus, Mario Balotelli était frais et dispo. L'Italien a ouvert le score rapidement, sur penalty et doublé la mise un peu plus tard. Depuis son arrivée au mercato hivernal, Super Mario a inscrit sept buts. Il n'est plus qu'à deux réalisations de sa meilleure marque "italienne". C'était en 2009/2010 avec l'Inter. Grâce à l'ancien joueur de Manchester City, les Rossoneri sont troisièmes.
Liga
Le Barça ne change pas de braquet
17/03/2013 À 21:50
Les Onze matches du week-end
PSG, Arsenal, Real : Des rires et des larmes
20/05/2013 À 09:40