BORUSSIA DORTMUND - BAYERN MUNICH : 1-1 
Bundesliga - 32e journée
Un coup pour rien. Si certains attendaient des enseignements en vue de la finale de la Ligue des champions entre le Borussia Dortmund et le Bayern Munich (le 25 mai à Wembley), ce choc de la 32e journée de Bundesliga en a sans doute déçu plus d'un. Ce rendez-vous, loin d'être une priorité comme en témoignent les absences de plusieurs cadres bavarois (Schweinsteiger, Ribéry, Robben ou encore Lahm), a en effet accouché d'un score nul (1-1) samedi au BVB Stadion. A croire que le bluff est à la mode outre-Rhin...
________________________________________________________________________________
Les Onze matches du week-end
PSG, Arsenal, Real : Des rires et des larmes
20/05/2013 À 09:40
FC NUREMBERG – BAYER LEVERKUSEN : 0-2
Bundesliga - 32e journée
Le Bayer Leverkusen ne mérite pas de rester dans l'ombre. A l'image de son meilleur joueur, Stefan Kiessling. Mais les exploits du Bayern Munich et du Borussia Dortmund sur la scène européenne ont relégué au second plan la très belle saison réalisée par l'équipe de Sami Hyypiä, comme les performances exceptionnelles de Robert Lewandowski ont éclipsé celles de l'emblématique attaquant du TSV. Qu'importe, l'obscurité réussit assez bien au Bayer, assuré de terminer à la troisième place de la Bundesliga après sa victoire à Nuremberg (0-2). Et Kiessling, auteur du deuxième but de son équipe sur penalty, en a profité pour rejoindre Lewandowski en tête du classement des buteurs. La Ligue des champions vient comme une juste récompense, enfin.

Bayer Leverkusen in der Champions League - Stefan Kießling

Crédit: Eurosport

________________________________________________________________________________
PSG – VALENCIENNES : 1-1Ligue 1 – 35e journée
Le PSG fait durer le plaisir en Ligue 1. Alors qu'un succès lui aurait quasiment assuré le titre de champion de France, le club parisien n'a pu faire mieux qu'un match nul face à Valenciennes (1-1). Paris, qui avait déjà trois joueurs expulsés la semaine passée à Evian (Veratti, Beckham et Sirigu), a encore vu rouge avec l'exclusion de Thiago Silva. D'après Opta, il s'agissait de la 12e expulsion pour le PSG sur ses 47 dernières sorties en Ligue 1. Soit autant que lors de ses 220 matches précédents en championnat de France.
________________________________________________________________________________
REAL MADRID – VALLADOLID : 4-3
Liga – 34e journée
On s’est régalé au Stade Santiago Bernabéu samedi soir avec la victoire du Real Madrid  face au Real Valladolid (4-3). Les deux formations ont frappé 41 fois aux buts lors de la rencontre! 27 tirs pour Madrid contre 14 pour Valladolid. Le joueur qui sort du lot est une nouvelle fois Cristiano Ronaldo. Le Portugais s’est offert un doublé de la tête (32e, 70e) pour atteindre la barre des 199 buts sous le maillot merengue. Il en est désormais cette saison à six buts dans le domaine aérien en Liga. L’ancien Red Devil est uniquement devancé dans ce secteur par Kiessling (7) dans les cinq grands championnats en Europe.
________________________________________________________________________________
FC BARCELONE – BETIS SEVILLE : 4-2
Liga – 34e journée
Après avoir passé son match à ruminer sur le banc contre le Bayern mercredi, Lionel Messi avait besoin de se dégourdir les jambes. Le Betis Séville en a fait les frais. Lancé par Tito Vilanova à la 56e minute, alors que le score était de 2-2 entre le Barça et les Sévillans, l’Argentin a trouvé la lucarne sur coup-franc sur son premier ballon de la soirée (60e). Sur sa lancée, il a conclu un mouvement de classe initiée par Andres Iniesta et relayée par Alexis Sanchez (71e). Avec davantage de réussite, il aurait même pu s’offrir un triplé (82e, 90e+3). Au-delà de ses buts, il a métamorphosé un Barça souffreteux durant une heure. Buteur pour la 21e journée consécutive en Liga, améliorant ainsi son propre record, Messi en est désormais à 46 réalisations en championnat. Il lui en manque encore cinq pour effacer des tablettes son total de la saison passée (50). Et si sur les quatre dernières journées, il joue plus d’une demi-heure par match, les compteurs pourraient s’affoler.

Barcelona's Lionel Messi (L) and Xavi Hernandez celebrate a goal against Real Betis (Reuters)

Crédit: Reuters

________________________________________________________________________________
JUVENTUS TURIN – PALERME : 1-0
Serie A – 35e journée
La Juventus Turin est maîtresse sur la Botte. La Vieille Dame a fêté le 29e titre de championne d'Italie de son histoire devant son public en signant une victoire courte mais méritée sur Palerme (1-0) grâce à un penalty d'Arturo Vidal (59e s.p.). Mais les tifosi de la Juve revendiquent, eux, le 31e titre de leur équipe, privée de deux Scudetti (2004/2005 et 2005/2006) en raison de l'affaire du Calciopoli. Officiellement, la Juventus en est bien à 29 après ce deuxième sacre consécutif qui lui permet d'asseoir sa suprématie sur la Serie A.
________________________________________________________________________________
LAZIO – BOLOGNE : 6-0
Serie A – 35e journée
Inoxydable, inusable, insatiable… On a utilisé tous qualificatifs pour évoquer la longévité de Miroslav Klose, mais le buteur allemand reste toujours aussi impressionnant. Face à Bologne (6-0), l'attaquant de la Lazio a éclaboussé la rencontre de toute sa classe en signant un quintuplé. Aucun joueur n'avait inscrit cinq buts dans un match de Serie A depuis Roberto Pruzzo avec la Roma face à Avelilino en février 1986. La retraite semble donc encore bien loin pour "Miro", qui continue de martyriser les défenses du haut de ses 34 ans.
________________________________________________________________________________
MANCHESTER UNITED – CHELSEA : 0-1
Premier League – 36e journée
Face à United, Chelsea a eu toute les peines du monde à s’imposer. Et c’est Mata, meilleur passeur de Premier League, qui s’est mué en buteur (0-1, 87e) pour offrir aux Blues trois points aussi inespérés qu’importants pour les Blues dans la course à la Ligue des Champions. A la 77e minute, l’international espagnol avait manqué la seule occasion de la seconde période, ne parvenant pas à reprendre de la tête un centre parfait de Lampard. Mais quand il fait parler son pied gauche, Mata est tout de suite plus efficace. C’est de ce dernier que sont venues chacune des rares occasions londoniennes. Et le but, donc. Avec 19 réalisations et 27 passes décisives toutes compétitions confondues cette saison, Mata n'a peut-être pas le meilleur jeu de tête à Chelsea. Mais il en est bien le cerveau.
________________________________________________________________________________
AJAX AMSTERDAM – WILLEM II : 5-0
Eredivisie – 33e journée
A l'instar de la Juve en Italie, l'Ajax Amsterdam règne sans partage sur le championnat néerlandais. La formation de Frank De Boer a enlevé son troisième sacre consécutif, le 32e de son histoire, après une large victoire sur Willem II à l'Amsterdam ArenA (5-0). La cité néerlandaise pourrait ériger une statue à l'effigie de son entraîneur. Arrivé il y a deux ans et demi, De Boer a réussi le tour de force de remporter trois titres consécutifs des Pays-Bas avec le club amstellodamois en tant que joueur (1994, 1995, 1996) puis en tant qu'entraîneur (2011, 2012, 2013). Et ce n'est peut-être pas fini. "Je souhaite entraîner l'Ajax pendant au moins 10 ans", a-t-il en effet lancé cette semaine.
________________________________________________________________________________
GALATASARAY – SIVASSPOR : 4-2
Süper Lig – 32e journée
Ce dimanche était un jour de gloire pour tous les fans de Galatasaray, sacré champion de Turquie pour la deuxième année consécutive après sa victoire sur Sivasspor (4-2) avec des doublés de Selçuk Inan et Burak Yilmaz. Galtasaray a profité de la défaite de son grand rival, Fenerbahçe, à Buyuksehir Belediyespor (2-0) pour devenir l'équipe la plus titrée du championnat de Turquie avec 19 sacres. Soit un de plus que… Fenerbahçe, dont les fans voudront au contraire oublier ce dimanche le plus vite possible.
________________________________________________________________________________
BOCA JUNIORS – RIVER PLATE : 1-1
Tournoi de Clôture – 12e journée
Un Superclasico aux allures de choc des extrêmes. Entre un Boca Juniors coincé en bas de tableau (18e) et un River Plate en lutte pour le titre (3e), l’affiche entre les deux clubs les plus populaires d’Argentine a tenu ses promesses. Surtout au cours d’une première période animée, avec l’ouverture du score rapide de Manuel Lanzini pour les Galinas (1re), privés d’un David Trezeguet blessé au genou. Santiago Silva a ensuite égalisé pour la formation de Carlos Bianchi (39e). Dans une Bombonera en effervescence, le spectacle est surtout venu du banc de touches et gradins dans un deuxième acte bien moins excitant sur le terrain. L’entraîneur de River Ramon Diaz a été exclu, puis le match a été temporairement interrompu à 10 minutes de la fin en raison de jets de fumigènes dans les tribunes. Une preuve supplémentaire que le Superclasico n’est jamais un match comme les autres.
Les Onze matches du week-end
Cette fois, le Barça et le PSG ont conclu
13/05/2013 À 09:42
Les Onze matches du week-end
De Madrid à Turin, un vrai week-end de sprint final
29/04/2013 À 08:01