Getty Images

32e journée : Un Barcelone record domine Valence grâce à Umtiti et Suarez

Un Barcelone record continue son parcours de santé

Le 14/04/2018 à 18:09Mis à jour Le 15/04/2018 à 18:47

LIGA - Le FC Barcelone a assuré l'essentiel au Camp Nou en battant Valence, samedi après-midi lors de la 32e journée (2-1). Deux buts de Luis Suarez et Samuel Umtiti permettent aux Blaugrana de conserver un confortable matelas en tête du championnat d'Espagne : 14 points d'avance sur l'Atlético Madrid, qui affrontera Levante dimanche. Et d'avoir le record de 39 matchs sans défaite en Liga.

Une nouvelle fois, le FC Barcelone n’a pas spécialement été convaincant dans le jeu. Mais une nouvelle fois, le club catalan a gagné et poursuit son cavalier seul en tête de la Liga. Grâce à des buts de Luis Suarez et de Samuel Umtiti, les Blaugrana se sont imposés sur la plus petite des marges (2-1) contre Valence. Ils étirent leur série d’invincibilité en Liga à 39 rencontres consécutives sans défaite, ce qui constitue un nouveau record. Et surtout, le titre se rapproche avec provisoirement quatorze points d’avance sur leur dauphin, l’Atlético Madrid. Les Valencians, eux, pourraient perdre leur troisième place au profit du Real Madrid.

Dembélé, remplaçant puis maladroit, a provoqué un penalty

Pas échaudés par ce but, les Valencians ont joué crânement leur chance. Et les opportunités d’égaliser n’ont pas manqué avec Guedes souvent impliqué sur ces actions. Le joueur prêté par le PSG a mis à contribution Ter Stegen (18e), vu son tir filer juste à côté (20e) et surtout vu le gardien allemand réussir un arrêt exceptionnel à bout portant face à Rodrigo pour rattraper sa mauvaise relance (24e). A force d'être inefficace (34e, 43e), à l’image d’un sauvetage de Piqué devant Rodrigo consécutif à une glissade d’Umtiti (50e), le club ché s’est fait sanctionner.

Dans une période creuse ces dernières semaines avec plusieurs performances décevantes, Umtiti a surgi au premier poteau pour le second but catalan sur lequel Neto, le gardien de Valence, était trop court (2-0, 51e). Avec ce break, les Blaugrana ont géré et ont eu l’opportunité de soigner leur différence de buts avec plusieurs situations chaudes (65e, 67e, 70e). Finalement, ils ont connu des frayeurs en fin de match. Le fautif ? Ousmane Dembélé. Remplaçant au coup d’envoi et entré en jeu à la 79e, le Français a provoqué un penalty sur un tacle non maîtrisé sur Gaya. Parejo l’a transformé avec réussite avec un ballon passant sous le corps de Ter Stegen (2-1, 87e).

L’autre français qui a participé à cette rencontre, Geoffrey Kondogbia, a été impactant dans l’entrejeu pour Valence. Même si son engagement a failli lui coûter une expulsion en échappant de peu à un second avertissement (41e). Pour les Barcelonais, cette victoire est un simple pansement sur les plaies de cette troisième élimination consécutive en quarts de finale de Ligue des champions. Même si elle permet de faire un pas supplémentaire vers le 25e titre de champion d’Espagne de leur histoire. Et une saison invaincu en championnat. Déjà mieux que rien.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0