Opinion
Football
Liga

Xavi, et vite !

Partager avec
Copier
Partager cet article

Xavi Hernandez

Crédits Getty Images

ParMartin Mosnier
01/04/2020 à 14:58 | Mis à jour 01/04/2020 à 14:59
@MM_eurosportfr

LIGA – En pleine crise existentielle, le FC Barcelone n'en finit plus de se déchirer à coups de communiqués et, sur le terrain, il n'en finit plus de bafouer son héritage. Le Barça a besoin d'une révolution. Celle-ci porte un nom : Xavi.

Voilà le Barça empêtré dans une sale histoire. D’un côté, des dirigeants qui ne dirigent plus grand-chose, sauf une presse à leur solde qui fait tout pour mettre le feu aux vestiaires. De l’autre, des joueurs qui font à peu près ce qu’ils veulent. La fronde est menée par le plus célèbre d’entre eux, le plus puissant surtout, Lionel Messi. L’Argentin n’en finit plus de charger ses dirigeants à coup de communiqués ou de post Instagram et, évidemment, tout le vestiaire suit. Le Barçagate se joue en public, livrant un spectacle pathétique qui affaiblit l’une des plus nobles institutions du football européen.

Et tout ceci n’aurait pas bien d’importance si tout se passait bien sur le terrain. Mais, avant la suspension des matches, le Barça ne ressemblait plus à grand-chose. Minuscule leader de Liga, bien chahuté sur la pelouse de Naples en 8e de finale aller de la Ligue des champions (1-1), Barcelone traversait une saison chaotique qui a déjà usé un coach (Ernesto Valverde) et installé l’autre (Quique Setién) dans des conditions peu confortables. La force du Barça est toujours sa principale faiblesse : sa dépendance à Lionel Messi. Si cela suffit en Liga, voilà bien longtemps que les Catalans ne font plus le poids en Europe. La faute à des anciennes gloires qui commencent à vieillir, et à des mercatos mal fagotés.

Liga

La Real Sociedad baisse les salaires de ses joueurs

11/04/2020 À 20:09

Messi et la clause qui affole le Barça

00:04:23

Rétablir l'autorité

Pourtant la solution est juste là, sous leurs yeux. : Xavi Hernandez i Creus, dit Xavi. Dans les colonnes de la Vanguardia, un quotidien catalan, l'ancien milieu de terrain du Barça a annoncé cette semaine : "C'est clair dans ma tête désormais, je veux retourner au Barça." Alléluia. Xavi sur le banc catalan, c'est une évidence, le sens de l'histoire. Et à l'heure actuelle, cela ressemble à la solution miracle après laquelle court le club blaugrana depuis plusieurs saisons désormais.

Xavi est le cerveau (et le capitaine) de la plus grande équipe du XXIe siècle et du plus grand Barça de l'histoire. Celui qui roulait sur tout ce qui se présentait à lui : l'Espagne, l'Europe et même le monde. Et avec la sélection, il a ajouté une Coupe du monde et deux Euro pour étendre sur la scène internationale son influence tentaculaire sur le football au tournant des années 2010.

Xavi Hernandez

Crédits Getty Images

Une expérience qui lui donne une légitimité bien plus forte que n'importe quel autre candidat au poste. Une stature unique, une influence gigantesque, un charisme énorme : Xavi réunit tout ce qu'il a manqué à ceux qui ont succédé à Luis Enrique depuis 2017. Voilà trop longtemps que le vestiaire du Barça fait sa loi et sape l'autorité de ceux qui devraient le tenir.

Sur le terrain, le club manque de contre-pouvoir et le mandat d'Ernesto Valverde, qui avait donné carte blanche aux joueurs contre un soutien sans faille, témoigne de cette fuite en avant qui n'a pas rendu service à l'équipe. Ce club souffre de ne pas avoir su dire stop quand il le fallait, de ne pas avoir su tourner certaines pages, de vivre sur des souvenirs.

Ne pas confondre héritage et immobilisme

Bien sûr, la force du FCB, plus qu'aucun autre, c'est son ADN et cette continuité (dans le jeu, dans le choix des hommes) qui maintient son identité. L'héritage est une valeur cardinale chez les Blaugrana. Mais continuité ne veut pas dire immobilisme. Il est temps de repenser le Barça en retournant aux sources. D'établir une autorité et de fédérer autour d'un personnage central incontesté et incontestable.

Et qui de mieux que Xavi pour rebâtir le monument ? Qui sera plus écouté et respecté que lui, ancien capitaine des Messi, Piqué, Busquets et modèle absolu des derniers triomphes catalans ? Xavi veut "repartir d'une feuille blanche" ? C'est une évidence. Parce qu'il ne doit pas singer mais tenir son propre cap. Comme le fit en son temps son ancien coach, Pep Guardiola, ancien milieu emblématique de la Dream Team de Johann Cruyff, son coach et son inspiration la plus profonde. Mais Guardiola l'a dépassée pour écrire sa propre histoire. Tel serait le challenge de Xavi.

Pep Guardiola Xavi

Crédits Getty Images

Compléter la Sainte-Trinité catalane

Parce qu'au Barça, tout n'est qu'une histoire de recommencement. Et Xavi compléterait à merveille la Sainte-Trinité catalane. Il suffit de lire les récentes interviews de l'ancien milieu du Barça pour comprendre que sa vision du jeu doit tout, ou presque, à son ancien coach. De Cruyff à Xavi, il est temps pour les Blaugrana de renouer avec le fil de leur histoire. Personne ne sait si les équipes de Xavi joueront les mêmes symphonies que celle de Cruyff ou Guardiola. Mais il n'existe pas de plus belle promesse, et personne ne peut mieux s'inscrire dans cet héritage. Son arrivée à la tête du sportif mettrait au moins fin aux guerres internes qui minent le Barça. Ce serait déjà un excellent début.

Liga

"Quel technicien et quel tacticien est Zidane ? Ça reste un mystère"

29/02/2020 À 07:58
Liga

La grande chance de Zidane et du Real ? Le Barça...

28/02/2020 À 17:48
Dans le même sujet
FootballLiga
Partager avec
Copier
Partager cet article
Pariez sur le Football avec Winamax
FC Erzgebirge Aue
1
2.45
SV Darmstadt 98
Busan I Park
Suwon Samsung Bluewings
Bulgaria
Republic of Ireland
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313

Dernières infos

Liga

Le patron de la Liga espère reprendre le jeudi 11 juin par le derby sévillan

IL Y A 6 HEURES

Vidéos récentes

Football

27e j. - Le Bayern en mode rouleau compresseur contre Francfort

00:01:23

Les plus lus

Transferts

Manchester United a peut-être trouvé son Mohamed Salah...

IL Y A 13 HEURES
Voir plus