Getty Images

Zidane : "Les choses vont changer, c’est sûr"

Zidane : "Les choses vont changer, c’est sûr"

Le 11/03/2019 à 21:11Mis à jour Le 12/03/2019 à 00:00

LIGA - Nommé à nouveau entraîneur du Real Madrid, neuf mois après avoir quitté le club, Zinédine Zidane n’a pas caché que la situation avait quelque peu changé et qu’il est désormais à la tête d’un nouveau projet. Lors de sa conférence de presse, il est aussi revenu sur son départ surprise en mai dernier.

Un air de déjà-vu. Florentino Perez qui dresse les louanges de Zinédine Zidane, lui le symbole parfait du Real Madrid, son "querido Zizou". Une salle de presse comble. Et ZZ qui s’avance sur l’estrade pour distiller quelques mots et répondre aux questions des journalistes. Mais une chose avait changé entre son intronisation du 4 janvier 2016 et son retour ce lundi 11 mars : Zinédine Zidane est devenu un monstre sacré comme entraîneur du Real.

Neuf mois après son départ en mondovision, au firmament après avoir décroché un troisième titre consécutif en C1, Zinédine Zidane est venu s’expliquer. Car même à Madrid, son retour a surpris. Pour commencer, ZZ a choisi la carte de la sobriété : "Je sais que c’est un jour très spécial mais je suis très content de rentrer à la maison, a-t-il glissé. Je n’ai pas grand-chose à dire mais je suis heureux de revenir et me remettre au travail et remettre le club là où il doit toujours se trouver".

Vidéo - Zidane : ''Je n'avais pas envie de partir ailleurs''

01:09

Pas grand-chose à dire ? S’il n’a pas cédé aux déclarations tapageuses, Zizou a cependant fait passer des messages. Le premier d’entre eux : il est bien de retour pour mener un nouveau projet, "une nouvelle étape" à écouter Perez. Zidane le sauveur laisse donc la place à Zidane le bâtisseur qui a annoncé la couleur : "Si j’aurais plus de pouvoir ? On verra. Mais les choses vont changer, c’est sûr. Il y a des choses à changer dans ce club". Voilà le monde du football prévenu : l’épisode 2 de Zidane au Real risque d’être mouvementé.

Vidéo - Du 4 janvier 2016 au 31 mai 2018 : Zidane au Real, retour sur l'épisode précédent

01:25
" Quand je suis parti, c’était le moment de partir"

L’épisode 1 était pourtant déjà bien animé. Surtout avec ce 'cliffhanger' final et ce départ surprise. Une sortie nécessaire pour tout le monde à l’écouter : "Je vais être clair. Quand je suis parti, c’était le moment de partir, a-t-il détaillé en français dans le texte. Je ne me suis pas fait plaisir en partant. Après deux ans et demi, il fallait un changement".

Le changement, ZZ aurait aussi pu l’expérimenter ailleurs après tout. Quel intérêt pour lui de revenir au Real alors que l’Europe entière, ou presque, lui faisait les yeux doux ? Et surtout, pourquoi maintenant ? "Ça fait neuf mois que je suis au repos et j’ai envie de reprendre. J’ai eu des propositions, j’aurais pu partir ailleurs mais je n’en ai pas envie", a-t-il expliqué avant d’avouer ne pas pouvoir "dire non" à Florentino Perez.

"C’est une grande responsabilité. Je me rappelle ce que j’ai gagné mais aussi de ce que j’ai mal fait", a-t-il encore détaillé dans un surprenant exercice, bref, d’autocritique. Il n’empêche, n’a-t-il pas peur de ternir sa réputation et recevoir plus de coups que de louanges dans cette nouvelle ère madrilène ? "Je ne pense pas du tout à ça, sinon je ne reviendrai pas, a-t-il tranché. Mon cœur me dit que ‘tu t’es bien reposé jusqu’à présent, le président de Madrid t’appelle, tu reviens point.’ Je le fais avec beaucoup d’envie".

Beaucoup d’envie mais aussi beaucoup de questions tant les contours de ce Madrid 2.0 restent encore à définir. Au moins, l’une d’entre elles a déjà sa réponse : c’est le maestro Zidane qui conduira la mission. Reste à savoir si elle connaîtra le même succès que la précédente.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0