Niveau remerciements, on dira qu'on a certainement connu mieux. Parti de Valence mardi direction Manchester City, Ferran Torres a décidé d'attaquer frontalement certains membres de son ancien club. Très remonté, le milieu offensif espagnol de 20 ans parle d'une "campagne" contre lui. "Le problème, c'est qu'il y a des personnes au sein du club et quelques journalistes déterminés à me critiquer et à salir mon image", a-t-il lâché de Marca ce mercredi.

Il y a encore des employés du club qui travaillent pour salir mon image
Liga
Suarez fond en larmes : "Je suis très fier de tout ce que j'ai fait ici"
24/09/2020 À 11:35

"Quand le club a pris la décision de me promouvoir en équipe première, sans que je n'ai rien forcé, j'ai commencé à recevoir des pressions et des critiques pour que je refuse cette proposition. Et pas seulement moi, confie-t-il au quotidien et dans des propos relayés par DailyMercato. On a aussi voulu faire du mal et discréditer mes agents et ma famille. Même si, par chance, ce n'était que quelques médias. Les mêmes qui aujourd'hui font campagne contre moi, disaient à l'époque qu'on se trompait et que nous allions échouer (...) Il y a encore des employés du club qui travaillent pour salir mon image."

Si Torres assure rester un supporter de Valence, il se dit toutefois "affecté" par la situation. "Je refuse de partir en mauvais termes de Valence (...) Revenir un jour ? J'en suis sûr. Je refuse de penser le contraire, même s'il y a des gens déterminés à ce que ça se finisse mal. Mais beaucoup de ces personnes ne seront plus au club dans quelques années, et d'ici là j'espère avoir démontré que je mérite de revenir", conclut-il.

Liga
Bale, la fin d’une ère au Real
21/09/2020 À 15:45
Liga
Griezmann a frappé d'entrée : son but en vidéo
19/09/2020 À 19:05