Voilà quatre mois et un match nul en Liga contre le Celta Vigo (2-2) que Samuel Umtiti n’a plus joué avec le FC Barcelone. Le mollet en mai, puis encore et toujours ce genou gauche début juillet : on ne compte plus les blessures du défenseur français depuis son arrivée en Catalogne. Résultat, l’ancien Lyonnais n’a jamais disputé plus de 25 matches de Liga depuis son arrivée en 2016 et n’a cumulé que 28 matches de championnat sur les deux dernières saisons. À son poste, Clément Lenglet semble désormais à des années lumières. Et "Big Sam" a enchaîné les galères depuis son sacre mondial avec les Bleus en 2018.

Liga
Faire revenir Neymar : l’ambitieux projet de Rousaud, nouveau candidat à la présidence du Barça
IL Y A UN JOUR

"J’ai pris cher mais je ne veux pas passer pour une victime, a lancé d’entrée le gaucher, dans un entretien accordé au Canal Football Club. Les deux dernières années sont les pires périodes de ma carrière. À certains moments, c’est vrai que je voulais rester dans ma chambre et ne même plus descendre. Parce que j’en avais ras le cul. Ras le cul."

"Je ne me suis jamais senti aussi bien"

Malgré un genou plus qu’embêtant, Umtiti a refusé l’opération à son retour de Russie. Et le cercle vicieux s’est mis en route. "J’ai eu pas mal de rechutes, même au mollet, parce qu’au final je compensais un peu trop. Ce n’était même pas un problème de genou, c’était un déséquilibre total. Il fallait que je m’arrête, que je me pose les bonnes questions et c’est ce que je fais. Il fallait que je recommence limite à zéro". Une remise en question qui a dépassé assez nettement le cadre du rectangle vert.

"Je suis devenu vegan, je ne mange pas de viande, pas de poisson. Je fais vraiment attention à tout ça. Toutes les protéines végétales, c’est ce qui me fait du bien. Les pâtes, je n’en mange plus, a détaillé le coéquipier d’Antoine Griezmann. Mon corps, je le sens beaucoup mieux. J’ai perdu trois kilos, j’en avais besoin. Je ne me suis jamais senti aussi bien physiquement. Je me suis affiné et musclé à la fois, je n’ai jamais autant travaillé, jamais été autant minutieux sur chaque détail. Je pense que c’est ça qui fera la différence".

Un changement radical dans l’hygiène de vie, un travail acharné. Umtiti a concocté sa recette pour retrouver les crocs et vouloir "se battre pour sa place" à Barcelone. Au regard de son calvaire ces derniers mois, voilà déjà une belle victoire.

Liga
Le maestro Silva, pépite basque et identité : pourquoi la Real Sociedad caracole en tête
HIER À 13:35
Liga
Diego Costa absent un mois à cause phlébite à la jambe droite ?
HIER À 16:27