"C'est dans les périodes difficiles que l'on voit le caractère". Raphaël Varane s'est chargé de tout ce samedi. D'offrir la victoire au Real Madrid avec un doublé salvateur pour venir à bout de Huesca (1-2). Et de résumer ensuite l'impression générale sur sa performance devant les micros, histoire de faire le service après-vente pour une soirée de patron. "Il faut avoir beaucoup de caractère, aller de l'avant et se battre toujours. C'est ainsi que nous allons terminer la saison", a prévenu sur Movistar le champion du monde, reprenant les mêmes thèmes que son entraîneur Zinédine Zidane.
C'est la bonne nouvelle de la journée pour Zizou et le Real Madrid. L'ancien Lensois a revêtu son costume de leader. Souvent en dessous de ses standards d’excellence au début de la saison, il a longtemps semblé porter le fardeau de sa nuit cauchemardesque face à Manchester City où ses deux bourdes avaient été le symbole de l’échec madrilène sur la scène européenne. Mais depuis quelques semaines, le Real retrouve un Varane plus digne de son statut. Même en l'absence de Sergio Ramos, qui s'est fait opérer du genou gauche ce samedi.
Transferts
Mbappé, Haaland, OM : Les 5 infos mercato qui vous ont échappé ce week-end
IL Y A 4 HEURES
Le contexte est compliqué
Si des questions reviennent régulièrement sur sa capacité à montrer son meilleur profil sans son illustre partenaire à ses côtés dans l'axe de la défense madrilène, Raphaël Varane a ainsi répondu aux attentes ce samedi sur ce plan. Il a été le ciment indispensable en défense pour remettre de l'ordre dans l'arrière-garde madrilène en stoppant notamment quelques occasions adverses. Mais il ne s'est donc pas contenté de cela.
Une fois n'est pas coutume, l'international français de 27 ans a également brillé dans le dépassement de fonction en frappant à deux reprises. A la Ramos justement. Et alors qu'il n'avait plus trouvé le chemin des filets avec le Real depuis plus d'un an ! "Cela faisait un moment que je n'avais plus marqué avec Madrid. Je suis très content. J'essaye toujours d'aider l'équipe", a relevé le Français, très souriant.
En l'absence de Ramos, Varane a été providentiel. Ce n'est pas anodin. Même si ce n'était que contre Huesca, la lanterne rouge. Ce samedi, le Real Madrid en avait cruellement besoin et une nouvelle défaite aurait placé Zidane dans une situation encore plus inconfortable. Mais Varane s’est donc chargé d’éviter une nouvelle tempête. "Le contexte est compliqué. Nous avons beaucoup de blessés. Mais nous avons su souffrir pour aller chercher la victoire. Il ne faut pas baisser les bras et toujours y croire. On a eu la foi qu'il fallait pour la remporter", s'est contenté d'ajouter le Tricolore. Avec l'opération de Ramos qui devrait, selon toute vraisemblance, manquer les 8es de finale de la Ligue des champions, les Merengue espèrent eux que Varane conservera ce costume de leader. Cela peut être crucial. Comme son doublé de ce weekend.
Liga
En panne offensivement, le Real bute sur Villarreal
HIER À 21:04
Liga
200e but en Liga pour Benzema, le Real écrase Majorque
22/09/2021 À 21:54