60% de victoires, et un 301ème succès acquis mercredi soir contre Getafe (1-0), en 500 rencontres. Le bilan est assez impressionnant, et la longévité l'est sûrement encore plus. Diego Simeone est entré un peu plus dans la légende des Colchoneros avec ce nombre de matchs à la tête de l'équipe première du club madrilène. De quoi rappeler l'entraîneur argentin à des anciens souvenirs. "Quand je suis monté dans l'avion pour venir ici, j'ai pensé que quand j'ai quitté le club (comme joueur), j'ai toujours voulu y revenir", a-t-il déclaré après le succès de sa formation en conférence de presse.

Simeone, 500 matches sur le banc de l'Atlético

Le manager de l'Atlético, toujours en tête de la Liga, a tout de même rappelé sa philosophie quant à sa position d'entraîneur lorsqu'il lui a été demandé s'il s'imaginait passer le cap des 1000 rencontres avec son club. "Quand je suis arrivé ici et que j'ai rencontré la direction, j'ai proposé de naviguer d'un match à l'autre, et je ne vais pas changer ça. Je sens que chaque match peut être le dernier, et ce sera le cas jusqu'à ce que je sois contraint de quitter l'équipe pour une raison ou une autre", a indiqué le Cholo.
Liga
Traitement de Simeone et impatience du surdoué : Félix et l'hypothèse de l'incompatibilité
IL Y A 33 MINUTES

Une pensée à ses plus fidèles soldats

Le technicien de l'Atlético a également tenu à saluer ses plus anciens joueurs, comme Saúl Ñíguez ou Koke, les remerciant de leur fidélité au club et à lui-même. "Koke, Saul, ce sont les joueurs de la première heure, qui se rapprochent le plus de mes 500 matches. J'ai trouvé des hommes qui voulaient sortir le club de la mauvaise passe dans laquelle il était, et j'entretiens avec eux une relation qui va bien au-delà du football", a-t-il affirmé avec conviction.
Avec ce nouveau succès, Diego Simeone a tout de même rappelé que l'aventure n'était pas finie et que la saison était encore longue jusqu'à un potentiel titre de champion, qui serait son deuxième. Le temps d'une soirée, le technicien a tout de même été célébré par son club, qui l'a chaleureusement remercié et félicité. Comme un véritable soldat.
Liga
Issue imminente ? L'offre de prolongation du Real à Ramos à une date de péremption
IL Y A 9 HEURES
Liga
Retour sur le banc et un Koeman sans pitié : Griezmann, le déclin sans fin
IL Y A UN JOUR