Imago

Hazard, protection rapprochée

Hazard, protection rapprochée
Par Eurosport

Le 21/11/2008 à 15:45Mis à jour

Eden Hazard a vécu une semaine particulière : première titularisation, prolongation de contrat et surtout première sélection avec la Belgique. Le petit prodige de 17 ans attire tous les regards et Lille tente de le protéger. Rudi Garcia pourrait décidé de

Un joyau est toujours bien gardé. Depuis qu'il a mis la main sur un petit prodige en la personne d'Eden Hazard, le LOSC commence à l'apprendre. Et fait tout pour le protéger afin de le polir au mieux. Résultat : Marseille, qui reçoit le club nordiste ce week-end, n'aura peut-être pas le droit de le voir. "Je vais l'enlever du groupe à Marseille. Comme ça, vous ne me saoulerez plus avec lui", a lancé avec un peu d'ironie Rudi Garcia, l'entraîneur lillois désireux de protéger sa pépite. Il faut dire que Hazard est devenu une véritable attraction en une semaine. Du haut de ses 17 ans, le Belge attire tous les regards depuis son but contre Saint-Etienne (3-0) pour sa première titularisation en L1. Avant, Claude Puel et Rudi Garcia ne l'utilisaient qu'avec parcimonie.

Quelques minutes par match de temps en temps. De quoi déjà montrer de belles choses avec notamment un but contre Auxerre en début de saison. Et surtout avec sa technique. Car son potentiel saute aux yeux. Loin d'être un monstre physique (1m71), le milieu offensif est combatif, rapide et n'est pas maladroit dans le dernier geste. Surtout, il fait régulièrement l'étalage de sa palette technique avec des crochets dévastateurs. Il possède en plus une aptitude rare : celle de faire la différence à tout instant. A Lille, on est déjà sous le charme. "Il a une qualité de percussions qui font un atout offensif intéressant", concède Garcia. "Il a tout d'un futur grand. Eden possède des qualités énormes" , admire de son côté, son compatriote et ex-Lillois, Kevin Mirallas.

Et la Belgique s'y met

Si la pression de la Ligue 1 ne suffisait pas, Eden Hazard doit en plus supporter le poids de l'attente de son pays. Car en Belgique aussi, il fait déjà parler de lui avec insistance. En rentrant à la 69e minute contre le Luxembourg (1-1) mercredi en amical, il est devenu le 7ème plus jeune Diable Rouge de l'histoire. Dans le Plat pays, on le compare déjà à Enzo Scifo. Rien que cela. Et pour ne rien arranger, René Vandereycken, le sélectionneur, en a remis une couche avant le match en fixant l'enjeu de cette rencontre: "Le plus important, c'est le nouveau, et ce n'est pas un Beaujolais".

Pas évident dans ces conditions de garder les pieds sur terre. Enfant d'une famille de footballeur (son père a évolué en D2 belge à La Louvière, sa mère en D1 belge, son frère Kylian porte les couleurs de Tubize alors que ses cadets, Thorgan et Ethan sont, eux, en formation au RC Lens et à Tubize), Hazard connait toutes les ficelles du métier. Reste à savoir s'il saura garder les pieds sur terre. Rudi Garcia et Lille, qui vient le faire prolonger, y veillent de près.

0
0