Imago

Nantes déplume Monaco

Nantes déplume Monaco
Par Eurosport

Le 10/01/2009 à 07:00Mis à jour

Nantes ramène trois points précieux du Stade Louis II de Monaco. Cette victoire logique (2-1) permet aux hommes d'Elie Baup de remonter au classement à la 15ème place et de revenir à égalité de points avec Monaco, 14ème grâce à une meilleure différence de

MONACO - NANTES : 0-2
Buts : Licata (86e) pour Monaco - Bagayoko (6e) et Capoue (41e) pour Nantes

L'année 2009 démarre de la plus belle des manières pour le FC Nantes. Non seulement le club de l'Atlantique s'impose à Monaco (2-1) mais les joueurs d'Elie Baup ont aussi parfaitement maîtrisé cette rencontre. Il faut dire que l'ouverture du score rapide par l'intermédiaire de Bagayoko (6e) leur a certainement facilité la tâche. Le bloc mis en place par l'entraineur à la casquette a ensuite très bien fait son travail. Les joueurs ont tous été solidaires, agressifs sur le porteur de balle et n'ont laissé que très peu d'espace à leurs adversaires.

Devant, la majorité des offensives nantaises est venue du côté gauche. Le duo Capoue-Bagayoko a très bien su exploiter les quelques contres qui se sont présentés à eux. Et c'est d'ailleurs sur l'un d'entre eux juste avant la mi-temps que Bagayoko, à l'issue d'un rush tout en puissance, a pu servir merveilleusement en retrait Aurélien Capoue pour le deuxième but de son équipe (41e). Seuls petits bémols, la blessure en fin de match du latéral Rémi Maréval, sorti sur une civière avec une minerve autour du coup, et l'expulsion stupide du premier buteur nantais Bagayoko pour avoir bousculé M. Poulat, l'arbitre de la rencontre.

Des Monégasques totalement impuissants

La cruelle défaite contre Bordeaux (3 buts à 4) lors de la dernière journée de championnat a certainement laissé des traces dans les têtes des joueurs de Ricardo. Certes, ils ont monopolisé le ballon pendant la quasi-intégralité de la rencontre mais, à aucun moment, ils n'ont donné l'impression de pouvoir mettre en danger la défense des Canaris. Peu de mouvement, peu de percussion, trop peu d'enchaînements à une touche de balle. Bien trop insuffisant pour espérer gagner un match en Ligue 1.

Le jeune Mollo, entré à la mi-temps, a bien essayé de relancer son équipe. Il a fait preuve de vivacité, tenté de nombreux dribbles ou crochets. Mais sans soutien de ses partenaires, c'était mission impossible. Il aura fallu un fait de match, l'expulsion de l'attaquant nantais (76') pour relancer enfin cette bien pâle équipe monégasque. Quelques timides offensives ont permis à Licata de réduire la marque en fin de match (86e, 1-2). Cette réaction tardive n'empêchera pas une nouvelle défaite à domicile pour Ricardo et son équipe. La pauvreté du jeu et l'état d'esprit actuel des Monégasques annoncent une fin de saison très inquiétante.

LA DECLA : Ricardo (entraineur de Monaco)

"Nous sommes déçus. Cette défaite ne faisait pas partie de nos plans. Il fallait repartir par une victoire à domicile. C'est dur mais c'est le foot. On replonge. Cela ressemble à la saison dernière. En fin de première mi-temps, j'ai eu des doutes sur mon équipe. Ensuite, on a mis trop de temps pour marquer. La stratégie nantaise a été réussie. La réaction des supporters (qui demandent sa démission) ? Je comprends, c'est normal. Le public est exigeant. Mais il y a un passé, une culture à Monaco. Je ne me sens pas victime, je suis responsable. C'est donc normal. Cela dit, bien sûr que je ne pense pas à démissionner! D'accord, je suis fragilisé du fait des résultats. Mais je pense que j'ai le bagage pour tenir le coup. Mon équipe a peu d'expérience. Je dis aux joueurs que ce n'est pas fini."

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0