SOCHAUX - LILLE : 1-1
Buts : Privat (46e) pour Sochaux - Bastos (63e) pour Lille

Un point. C'est déjà ça. Mais faut-il s'en satisfaire alors que les deux équipes ont eu de nombreuses chances de l'emporter ? Chacune a en effet quitté la pelouse avec des regrets. Et il y a de quoi. Autant en première période, ni l'une ni l'autre n'a montré grand chose. Autant après la reprise, les occasions ont défilé. Sochaux a d'abord pris l'avantage grâce au jeune Sloan Privat (1-0, 46e), tout juste 19 ans et toutes ses dents. Mais à force de reculer pour conserver leur avantage, les Doubistes ont fini par craquer. Michel Bastos, d'un coup franc limpide, a remis les siens sur les bons rails (1-1, 63e). Insuffisant toutefois pour ramener les trois points.

Privé de Stéphane Dalmat (suspendu), son meilleur joueur en ce début de saison, Sochaux a mis du temps avant de trouver ses marques. Francis Gillot avait en plus choisi de modifier ses plans en alignant deux attaquants. Aux côtés du buteur maison, Mevlut Erding, c'est le pensionnaire du centre de formation, Sloan Privat, qui a eu sa chance. D'abord intimidé, il a mis un temps fou à s'imposer face aux rugueux défenseurs nordistes. Ce qui a posé de sérieux problèmes à ses partenaires, longtemps restés sans point d'appui en attaque. Puis peu à peu, prenant exemple sur son homologue brésilien Tulio De Melo, aligné pour la première fois par Rudi Garcia et excellent dans le jeu en remise, Privat a progressé. Que ce soit dans sa relation avec Erding ou dans ses prises d'initiatives, le jeune attaquant s'est amélioré, au fil des minutes. Si bien qu'après une première période bien terne, voire ennuyeuse, c'est lui qui a ouvert la marque.
Bastos, digne de Juninho

Dès lors, dos au mur, les Lillois n'ont eu d'autre solution que de se jeter à l'assaut de la cage franc-comtoise. Mais pourquoi donc ne l'ont-ils pas fait plus tôt ? Car une fois la machine en route, plus rien n'a semblé les arrêter. L'égalisation, lumineuse, est d'ailleurs assez rapidement intervenue par l'intermédiaire de l'artificier Bastos. La suite, une foule d'occasions des deux côtés, n'a pas été mal non plus. A plusieurs reprises, c'est d'ailleurs le Brésilien qui a manqué l'opportunité de doubler la mise (74e et 90e), tout comme Mathieu Debuchy (79e) et Tulio De Melo (83e), maladroits ou malchanceux devant le but. Erding, encore lui, a aussi failli mettre tout le monde d'accord dans les arrêts de jeu (93e). Mais finalement rien d'autre n'a été marqué. Et résultat : l'affaire n'est pour bonne personne. Sochaux n'a toujours pas remporté la moindre victoire cette saison et reste scotché dans la zone rouge. Lille n'est pas vraiment plus heureux mais s'en contentera.
Ligue 2
Ajaccio retrouve la Ligue 1, Auxerre, le Paris FC et Sochaux joueront les barrages
14/05/2022 À 18:48
LA DECLA : Rudi Garcia (entraîneur de Lille)
"C'est une performance acceptable, mais je suis déçu car, vu le nombre d'occasions en fin de match, on pouvait espérer mieux. On a vu deux périodes dans ce match: une première où tout le monde s'est ennuyé, moi le premier, et une autre intéressante. On a réagi après le but sochalien. J'étais en colère à la mi-temps mais on a bien réagi et on a pu voir un LOSC conquérant. On devrait gagner des matches d'autant qu'il n'y aura pas toujours Teddy Richert en face de nous."
Ligue 1
"J'ai pris un peu la place de Wissam" : Tchouaméni, c'est superman
06/05/2022 À 22:17
Ligue 1
Tchouaméni met Monaco en extase... et l'OM sous pression
06/05/2022 À 20:51