Football
Ligue 1

Valenciennes est allé la chercher

Partager avec
Copier
Partager cet article
ParEurosport
31/01/2009 à 09:00

Valenciennes s'est relancé dans l'optique du maintien samedi en dominant Nice (1-0). Après une première période particulièrement terne, les Nordistes ont accéléré le rythme et forcé leur destin et ont renoué avec ce qui a fait leur force depuis trois ans.

VALENCIENNES - NICE : 1-0
But : Pujol (77e)

Antoine Kombouaré a probablement retrouvé son équipe, victorieuse de Nice (1-0) samedi soir à Nungesser, ou en tout cas le visage qu'il souhaite voir d'elle à chaque week-end : conquérante, vivace et par-dessus tout efficace. L'efficacité, c'est ce qui a longtemps manqué au club nordiste, miné par le départ du remuant Steve Savidan, à l'intersaison, et déçu par Pierluigi Pieroni, perdu dans son chemin de croix entre blessures et manque de confiance. Le renfort constitué par l'arrivée de Jean-Claude Darcheville était d'ailleurs une preuve de ce cruel manque de dynamisme sur le front de l'attaque. L'ancien Bordelais, associé à Johan Audel, a cependant répondu présent pour ce match déjà crucial dans l'optique du maintien.

Ligue 1

Nice recrute Daniliuc, Schneiderlin en approche

18/06/2020 À 20:26

Le duo s'est ainsi montré souvent disponible pour ses coéquipiers, multipliant les courses, les appels de balle et les permutations afin de prendre à défaut une charnière centrale azuréenne inédite composée de Gérald Cid et d'Onyekachi Apam (17e, 55e, 56e, 66e, 76e). Le premier a d'ailleurs livré un match de très bonne facture lorsqu'il a fallu rejeter le danger hors de la surface de réparation (66e). Il ne faut cependant pas oublier que la prestation d'Audel et de Darcheville s'est inscrite dans un collectif particulièrement bien huilé malgré un premier acte ennuyeux au possible. Sanchez a notamment répondant présent par son impact physique, Saez par sa qualité de relance et enfin Belmadi et surtout Danic, sur le côté gauche.

"Un chemin long"

L'ex-Grenoblois a été particulièrement tranchant dans son couloir et remporté bon nombre de duels. De là, ses compères aux avant-postes ont pu profiter de quelques possibilités de centres. Patient, le VAFC a fini par trouver l'ouverture grâce à un autre buteur. Grégory Pujol, meilleur réalisateur du club, a fait fructifier en cinq minutes son rôle de joker en marquant son sixième but de la saison à la réception d'un centre parfait de Darcheville (1-0, 77e). Les deux hommes étaient auparavant, coïncidence ou pas, les deux acteurs de la plus grosse occasion de la partie (74e). Ce but est venu concrétiser une domination quasi totale au cours de la seconde période.

"Je crois que c'est une belle victoire. Le chemin est encore long. On s'est fixé un tableau de marche pour le maintien: une victoire tous les deux matches, au moins. Si on joue comme on l'a fait ce soir, je ne vois pas pourquoi on y arriverait pas", constatait d'ailleurs Antoine Kombouaré à la fin de la partie, au micro de Foot +. Pour sa part, Nice a adopté une attitude moins inspirée, à l'instar de sa prestation de la semaine passée, en Coupe de France sur le terrain de Monaco. Le résultat ne fait ainsi que confirmer la difficulté des hommes de Frédéric Antonetti à se libérer en déplacement. Ce qui n'a pas été le cas de Valenciennes, désormais prêt à lutter jusqu'au bout pour une quatrième saison consécutive dans l'élite. Au premier pointage intermédiaire, cela semble bien parti.

LA DECLA : Antoine Kombouaré (entraîneur de Valenciennes)

"On courait après une victoire sur Nice depuis longtemps et c'est une grande satisfaction, parce qu'enfin, on gagne. On a fait un très grand match, c'est une victoire méritée. On a été bon, surtout défensivement. On a été bon dans le combat, dans la solidarité. Du coup, on s'est procuré pas mal de situations, et c'est logique qu'on marque. C'est l'équipe qui voulait le plus la victoire qui a gagné. C'est la récompense du travail de tout un groupe qui a envie d'aller chercher le maintien. J'avais dit qu'il fallait gagner neuf matches pour se maintenir, il en reste huit. Ce sera dur, mais l'état d'esprit des garçons est rassurant. Plus on va avancer dans le temps, plus ce sera compliqué. Ce n'est qu'un match, ce ne sont que trois points. Il ne faut pas s'enflammer".

Ligue 1

Protocole strict, recrue brésilienne et mercato : c'est la reprise pour Nice

15/06/2020 À 19:54
Ligue 1

Lees-Melou : "Continuer cette saison, cela allait être trop compliqué"

05/05/2020 À 19:20
Dans le même sujet
FootballLigue 1OGC NiceValenciennes FC
Partager avec
Copier
Partager cet article