Vidéo - Balmont : "On est en pleine bourre"

00:23

Après LOSC-OM (1-0), l'antisèche : Lille, ce miracle permanent

Lille, ce miracle permanent

Le 03/12/2013 à 22:39Mis à jour Le 04/12/2013 à 18:50

Porté par un Vincent Enyeama aérien, Lille continue d’aligner les succès miraculeux. L’OM méritait mieux ce mardi. Notre antisèche.

Le jeu : Audace marseillaise, efficacité lilloise

Une telle réussite, c’est indécent. Comme samedi à Valenciennes, Lille a été dominé. Plus audacieux, plus agressif, plus dangereux, plus déterminé, l’OM a mis tous les ingrédients pour s’imposer. De la vitesse et de la percussion sur les côtés et une arrière-garde tranchante : Marseille a eu tout bon. Il lui a juste manqué de l’efficacité.

En face, Lille s’est reposé sur un gardien en feu. Le LOSC n’a pas trouvé de décalage sur les côtés et ses deux pointes, trop souvent hors-jeu, n’ont pas eu de munition à se mettre sous la dent. Mais il lui en a fallu une pour tuer le match et pour répéter un scénario qui s’inscrit comme un classique de ce début de saison. 

La fin de match a légèrement fait basculer le rapport de force. Les sorties sur blessure de Payet et Valbuena ont désorganisé l’OM et Elie Baup a sa part de responsabilité dans la défaite de son équipe. En faisant entrer Imbula à la place de Valbuena, il n’a pas donné à son équipe les armes pour pousser mais plutôt pour conserver le résultat. Et c’est ce même Imbula qui a perdu le ballon sur le but de Roux. 

Elie Baup, 2013

Elie Baup, 2013

Les joueurs : Enyeama, seul tout là-haut

C’est peut-être le joueur le plus décisif de Ligue 1 depuis le début de saison. Ce mardi encore, il a évité la déroute du LOSC en sortant quatre parades décisives face à Gignac et Thauvin. Il évolue sur une autre planète cette saison et rien ne semble pouvoir lui arriver. Il dégage une sérénité qui rejaillit sur tout le collectif nordiste. Lille sait qu’il peut s’appuyer sur un portier invincible. Forcément, ça libère.

Devant lui, Kjaer et Basa forment une paire dissuasive et très intelligente dans son placement. Avant sa tête parfaite, Nolan Roux, qui aurait dû obtenir un penalty, s’est distingué par ses bonnes prises de balle même s’il n’a pas été suffisamment soutenu notamment par un Salomon Kalou transparent et un Rodelin trop tendre.  L’entrée de Marvin Martin a donné de l’épaisseur aux offensives de Lille.

A Marseille, Gignac a fait tout ce qu’il a pu, il est simplement tombé sur un os. Jusqu’au temps additionnel, la paire Diawara-N’Koulou a parfaitement géré son match. Mais le Camerounais a coupé sa course sur le but de Roux alors qu’Abdallah a accusé un retard coupable.

FOOTBALL 2013 Lille - Enyeama

FOOTBALL 2013 Lille - Enyeama

La stat : 33/33

Vincent Enyeama a arrêté les 33 derniers tirs cadrés qu’il a subis en Ligue 1 et porte désormais sa série d’invincibilité en championnat à 1035 minutes. Il n’est plus qu’à 121 minutes du record historique de Gaëtan Huard.

Les tweets :

Les Enyeama Facts ont animé Twitter ce mardi soir. Comme souvent, c’est très drôle. Notre sélection.

Le tournant qui n’a pas eu lieu : Thauvin et Gignac auraient pu tout changer

63e minute : la rencontre est fermée à double tour mais Valbuena trouve un décalage avec Payet sur la gauche. Le Réunionnais alerte Thauvin dont la frappe oblige Enyeama a une horizontale parfaite. Mais le ballon revient dans les pieds de Gignac. Sa volée est parfaitement équilibrée, elle va se loger au ras du poteau. L’OM va ouvrir le score et tuer un match pauvre en occasions. Mais Enyeama est encore là. Encore et toujours.

La question : Le LOSC est-il en surchauffe ?

Depuis plusieurs semaines maintenant, Lille, c’est un miracle permanent. Dominé à Valenciennes et face à l’OM, tancé par Toulouse, le LOSC s’en sort avec trois victoires heureuses. L’état de grâce de son gardien y est pour beaucoup mais pour durer, il va falloir en montrer plus. Les contenus de ses matches ne sont pas dignes d’un outsider au titre. Bien sûr, le bloc est compact et efficace mais l’animation offensive est très pauvre. L’OM a tenu toute la saison lors du précédent exercice mais avec Valbuena et les frères Ayew, il avait d’autres arguments offensifs. Lille semble moins outillé. Mais jusqu’ici, ça tient et le quatrième est repoussé à neuf points. Lille n'est sans doute pas très convaincant mais ce ne sera pas simple de le déloger du podium.

lille, roux, mavuba

lille, roux, mavubaReuters

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0