Nouveau rebondissement dans l'affaire opposant Stéphane Ruffier à Jean-Michel Aulas. Après avoir entendu les deux protagonistes, c'est au tour du médecin de l'Olympique Lyonnais, Emmanuel Orhant, de livrer sa version des faits dans les colonnes du Parisien, mardi. Il reconnait être à l'origine des événéments qui se sont déroulés dans le couloir de Geoffroy-Guichard quelques secondes après la victoire de l'OL à Saint-Etienne (1-2). Néanmoins, il n'y a pas eu de bagarre, assure-t-il.
"Le président déclare ce qu'il veut, mais je n'ai pas été agressé et il n'y a pas eu d'échange de coups. Ça part de moi. Ça fait onze ans que je suis dans le foot et onze ans que je gagne à Saint-Étienne. J'ai eu le tort de le faire remarquer. Je m'en suis excusé immédiatement. J'ai voulu m'expliquer avec Fabrice Grange, que je connais. Ensuite, il y avait de l'adrénaline, mais au final tout le monde calmait tout le monde." Fin de la polémique ? Pas certain.
Ligue 1
"On a pété les plombs" : l’OL, un nouveau sabordage qui coûte cher
IL Y A 20 HEURES
Retrouvez plus d’articles sur Foot123
Ligue 1
Un miracle pour Nice, une déroute pour l'OL
IL Y A UN JOUR
Ligue 1
La Commission de discipline réunie dès lundi après les incidents à Saint-Etienne
HIER À 15:34