Les 10 dates qui ont fait de Mathieu Valbuena un héros à l'OM

Les 10 dates qui en ont fait un héros à l'OM

Le 03/08/2014 à 14:30Mis à jour Le 03/08/2014 à 18:28

Avant de rejoindre le Dynamo Moscou, Mathieu Valbuena a passé huit ans à écrire son histoire commune avec l'Olympique de Marseille. Best of.

C'est fini. La route de "Petit Vélo" s'arrête donc après huit ans à l'OM. Un long chemin, une rareté dans le football actuel. Une facilité diront certains, pour qui Mathieu Valbuena aurait dû partir plus tôt. Peut-être se serait-il trouvé une meilleure destination que le Dynamo Moscou. Mais son histoire avec l'OM n'aurait pas eu la même ampleur. Retour en dix dates sur le parcours d'un joueur qui a durablement marqué le club olympien.

19 mai 2007 - Un premier but pour enfin s'imposer dans le vestiaire

Au terme d'une première saison discrète, Mathieu Valbuena, entré en jeu à la place de Ribéry, marque le but qui fait gagner son équipe à Geoffroy Guichard et propulse l'OM en Ligue des champions, une journée avant la fin du championnat. Une délivrance pour un joueur arrivé l'été précédent et qui n'a cessé d'être martyrisé par le reste de l'effectif, notamment à l'entraînement, où Zubar a dû plus d'une fois s'interposer pour qu'il ne soit pas massacré. "C'est ta faute aussi, viens vers nous un peu", lui lâchera Niang dans le vestiaire à la fin du match, avant de le serrer dans ses bras.

Ligue 1 2009/2010 Marseille Niang Valbuena

Ligue 1 2009/2010 Marseille Niang Valbuena

3 octobre 2007 - Le but légendaire et le père spirituel

Pour sa deuxième année, il est le cinquième choix pour les postes de milieux offensifs derrière Nasri, Zenden, Niang et Ziani. Mais pour son premier match à la tête de l'équipe, Eric Gerets le fait jouer numéro 10, à Liverpool. "Tu peux jouer ce poste ?", lui a demandé le Belge quelques jours seulement avant à l'entraînement. Valbuena opine tout en étant mort de trouille. Il sort de ce défi en héros, offrant la victoire historique à son équipe d'une frappe magistrale à dix minutes de la fin. Après s'être fait une place dans le groupe, il s'est fait une place dans l'équipe-type.

26 janvier 2008 - Un doublé pour le public du Vél'

Contre le Caen de Franck Dumas, Marseille est d'abord mené 0-1, et doit même concéder un deuxième but, mais l'arbitre ne voit pas la balle franchir la ligne. Une chance pour Valbuena, qui va réveiller son équipe avec deux splendides frappes lointaines. L'une d'elles sera même consacrée but de l'année aux trophées UNFP. Le public du Vélodrome en fait son chouchou et se régale à voir jouer cette équipe où il évolue parfois deuxième attaquant, aux côtés de Djibril Cissé, dans un 4-4-2 losange. Son association avec Nasri et Niang laisse des reins brisés à travers la Ligue 1 et l'OM, relégable à la prise de fonction de Gerets, finit sur le podium.

15 mars 2009 - La victoire contre Paris

Buteur à l'aller malgré la défaite de l'OM, Valbuena réalise un grand match au retour au Parc des Princes, alors que tous les spécialistes voyaient le Paris de Makélélé passer pour de bon devant une équipe phocéenne qui commençait à tirer la langue avec la coupe UEFA. Mais Gerets redonne un coup de fouet à son équipe en passant en 4-2-3-1 avec Valbuena en meneur, Zenden à gauche, Niang à droite et Brandao devant. Il faut un Bordeaux en feu (12 victoires d'affilées) pour empêcher cet OM d'être champion.

FOOTBALL 2009 2010 Marseille Valbuena Lucho Brandao Cheyrou Niang

FOOTBALL 2009 2010 Marseille Valbuena Lucho Brandao Cheyrou NiangAFP

17 octobre 2009 - À la conquête de Deschamps

Dès sa prise de fonction, Didier Deschamps appelle Valbuena. Le technicien basque veut voir son OM jouer en 4-3-3 et il ne voit pas trop le milieu offensif là-dedans. En privé, DD pointe les statistiques du joueur pour justifier son choix, rappelant que ses buts sont marqués contre Nantes ou Le Havre. Mais alors qu'il ne démarre pas son championnat sur les chapeaux de roues, il décide au bout de dix journées de repasser au 4-2-3-1 de Gerets, à Nancy, comme ça, pour voir. Valbuena inscrit un retourné et l'OM s'impose 3-0.

27 mars 2010 - La victoire en Coupe de la Ligue

Rabiboché avec Deschamps depuis le stage de mi-saison en Espagne, Valbuena retrouve une place de titulaire dans l'équipe. Il s'illustrera au meilleur moment, marquant en finale de la Coupe de la Ligue contre Bordeaux d'une volée puissante sous la barre. Un beau symbole pour l'OM, qui gagne un trophée après 17 ans de disette, mais aussi pour Valbuena, recalé du centre de formation des Girondins durant sa jeunesse. Il finit la saison titulaire à droite aux dépens de Ben Arfa.

Mathieu Valbuena Didier Deschamps

Mathieu Valbuena Didier DeschampsAFP

23 novembre 2010 - Passage réussi à Moscou

Après avoir très mal démarré sa campagne de Ligue des Champions, l'OM n'a d'autres choix que de s'imposer sur la pelouse du Spartak Moscou pour se qualifier en huitièmes. Et qui est là pour mettre le premier but olympien ? Valbuena bien sûr. Toujours pas titulaire avec Deschamps, qui le met en balance avec Loïc Rémy, Valbuena trouvera aussi le moyen de jouer en pointe pour la finale de la Coupe de la Ligue gagnée contre Montpellier.

6 décembre 2011 - "Euromillions"

En crise pour démarrer la saison, l'OM trouve la bonne formule contre le PSG en championnat. Valbuena passe toute la rencontre sur le banc de touche. Désormais, la donne, c'est un 4-2-3-1 où Rémy évolue en pointe, Ayew à gauche, Amalfitano à droite et Lucho en meneur de jeu. Valbuena trouve tout de même le moyen de qualifier l'OM pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions avec un but contre Dortmund, alors qu'il n'était rentré qu'à 15 minutes de la fin. Loïc Rémy lui tombe dans les bras, l'appelant "Euromillions". À la fin du match, Valbuena n'oublie rien et file dans le car sans un mot. Il finit la saison titulaire mais suspecté par une partie de l'effectif de s'économiser pour l'Euro 2012.

Mathieu Valbuena Loïc Rémy Alou Diarra OM Coupe de la Ligue 2012

Mathieu Valbuena Loïc Rémy Alou Diarra OM Coupe de la Ligue 2012

20 septembre 2012 - S'arracher contre Fenerbahçe pour convaincre Baup

Mené 2-0 dans le stade bouillant de Fenerbahçe, l'OM trouve les ressources pour égaliser en fin de rencontre. Valbuena, qui n'a rien lâché du match, inscrit le but du 2-1. Avec le nouveau coach Élie Baup, les Olympiens évoluent dans un système construit autour de Valbuena. Le milieu offensif rend la pareille au coach à la casquette. Il sera de très loin le meilleur Phocéen de la saison et sa formation finira deuxième derrière le PSG, retrouvant plus rapidement que prévu la Ligue des Champions.

11 avril 2014 - Le mal-aimé

Son dernier but à l'OM sera finalement un beau symbole de la division qu'opère Mathieu Valbuena chez les supporters. Un but d'une belle reprise de volée ? Il n'a pas fait exprès, et, de toute façon, Montpellier n'avait pas vraiment envie de gagner ce match... Le meneur de jeu connaît une saison difficile, au cours de laquelle lui sont prêtées des inimitiés avec Payet et Thauvin notamment. Pas étonnant pour un joueur qui a toujours été isolé dans le vestiaire. Il quittera tout de même l'OM sur une passe décisive pour son dernier match à domicile contre Guingamp. Pour André Ayew, pas son meilleur ami, disait-on...

Mathieu Valbuena (Marseille)

Mathieu Valbuena (Marseille)Panoramic

0
0