Panoramic

A Guingamp (0-2), Blanc avait rajeuni le PSG : ses troupes ont répondu présent

Blanc avait rajeuni le PSG : ses troupes ont répondu présent

Le 09/04/2016 à 18:56Mis à jour Le 10/04/2016 à 00:03

Avec une équipe très remaniée, le Paris Saint-Germain s'est imposé à Guingamp (0-2) lors de la 33e journée de Ligue 1. Le champion de France a profité d'un doublé de Lucas pour accrocher sa 26e victoire en championnat. Au rayon des mauvaises nouvelles, Kevin Trapp s'est blessé au genou et n'a joué que la première période. Il est incertain pour le quart de finale retour de C1, mardi à City.

Même sans ses stars, Paris reste redoutable. Voilà la première leçon à retenir de la victoire du PSG à Guingamp ce samedi (0-2). Laurent Blanc avait décidé de faire largement tourner. Bien lui a pris puisque les jeunes ont pu montrer ce qu’ils valaient et que Lucas, pas forcément transcendant sur la longueur, s’est offert un doublé (56e, 71e). Seul bémol, petit a priori : la sortie sur blessure de Kevin Trapp à la pause, consécutive à un choc avec Laywin Kurzawa et Marcus Coco. Sans réellement contrôler tout le match, le PSG s’offre sa 26e victoire de la saison tandis que Guingamp, volontaire mais maladroit, reste 15e.

Le choc Trapp - Kurzawa, "temps fort" de la première période

Si Blaise Matuidi a allumé la première mèche du match tôt dans la partie (5e), la première période s’est avérée pauvre en situations dangereuses. Avec un PSG timoré, Guingamp a tenté de profiter de ses contres pour faire évoluer le score. Jimmy Briand a bien cru avoir ouvert le score mais son but a été refusé pour un hors-jeu logique (10e). Son compère d’attaque Mevlut Erding aurait pu faire changer les choses mais il s’est montré trop imprécis sur ses contrôles (25e) ou trop court sur le centre de Pereira (33e).

Kurzawa, le nez en sang

Kurzawa, le nez en sangPanoramic

Ongenda à la baguette, Lucas à la finition

Ce n’est qu’au retour des vestiaires que le PSG a décidé d’accélérer. Dans un mouvement à trois à l’entrée de la surface bretonne, Matuidi a envoyé le jeune Nkunku vers le but de Lössl. Déséquilibré par Sorbon, le milieu de terrain parisien a obligé l’arbitre à siffler penalty. Un contre-pied parfait de Lucas plus tard et les Parisiens avaient pris l’avantage (0-1, 56e).

Sans être brillant, l’ailier parisien a marqué des points avant le quart de finale retour contre City mardi. À la conclusion d’un débordement de Kurzawa, le Brésilien s’est offert son premier doublé de la saison, ses 7e et 8e buts de la saison. Actif et intéressant sur le côté gauche, Hervin Ongenda a montré qu’il continuait de progresser semaine après semaine. Tout l’inverse d’un Jean-Kevin Augustin transparent en pointe. Derrière, le jeune Kimpembe a laissé entrevoir de belles choses tandis que Stambouli n’a pas rassuré avant la Ligue des champions.

Avant le match le plus important de sa saison, le PSG s’est donc offert le luxe de faire tourner en conservant la même réussite. Au moins, les Parisiens ont préparé leur quart de finale retour de Ligue des champions du mieux possible. Sauf si Trapp est plus gravement blessé que prévu...

0
0