Voilà près de six mois que Louis-II attendait d'assister à une victoire de Monaco en championnat. Cette longue période de disette a pris fin dimanche contre Angers pour le compte de la 12e journée de Ligue 1 (1-0). Ce troisième succès consécutif toutes compétitions confondues, toujours sur le même score, permet à l'ASM de se rapprocher du podium (6e, à deux points de sa victime du jour). Le SCO boucle, lui, une semaine à trois matches sans la moindre victoire et laisse le PSG filer en tête du classement. Les Parisiens comptent désormais dix points d'avance sur leur nouveau dauphin, Lyon.

Ligue 1
La justice suisse classe l'affaire Rybolovlev-Bouvier
HIER À 16:15

Sans faire de bruit, les Monégasques n'ont plus perdu depuis la mi-septembre et un revers à domicile contre Lorient (2-3). Il faut dire qu'ils ont fini par retrouver la recette qui leur avait permis de terminer 3e du championnat et de se frayer un chemin jusqu'en quart de finale de la Ligue des champions. Les hommes de Leonardo Jardim l'ont encore appliqué ce week-end. Solides à défaut d'être brillants, ils ont fait la différence sur leur seul tir cadré de la première période. Un but signé Mario Pasalic après une remise heureuse de Lacina Traoré (1-0, 35e).

Ndoye a eu la balle de 1-1

L'ASM s'en sortait clairement bien au vu d'une première demi-heure globalement maîtrisée par les Angevins, même si cette légère domination ne s'est pas traduite par pléthore d'occasions franches. L'ouverture du score a quelque peu libéré les esprits monégasques, plus entreprenants après le repos. Incontestablement le plus remuant sur la pelouse ce dimanche, Rony Lopes a obtenu la balle de break. Mais il l'a vendangée à trois mètres d'une cage pourtant vide (51e), avant d'obliger Ludovic Butelle à se détendre pour maintenir le SCO dans le match (54e).

A force de ne pas se mettre à l'abri et toujours traumatisés par la malédiction qui les touche régulièrement à Louis-II, l'ASM a même réussi à se faire peur en fin de rencontre. Abdoul Razzagui Camara avait fait passer un premier frisson chez les Monégasques (65e). Mais ce n'était rien par rapport à celui qui a dû traverser leur échine à la 88e minute, lorsque Cheick Ndoye a placé une tête à bout portant du mauvais côté du poteau. Le capitaine angevin a laissé filer l'opportunité de prolonger l'invincibilité de son équipe, qui n'avait plus perdu depuis le 12 septembre en L1. La deuxième série à prendre fin sur la pelouse monégasque dimanche.

Ligue 1
Un doublé de Hwang offre la victoire à Bordeaux contre Angers
24/01/2021 À 13:59
Ligue 1
Marseille furieux contre l'arbitrage : "Que faisait le VAR ? Ils prenaient un café ?"
23/01/2021 À 23:04