AFP

A l'envie, Saint-Etienne a renversé Lyon pour s'offrir le derby (2-0)

Les Verts en avaient beaucoup plus envie

Le 05/02/2017 à 22:53Mis à jour Le 05/02/2017 à 23:27

LIGUE 1 - Saint-Etienne a remporté, dimanche à Geoffroy Guichard, le derby contre Lyon 2 à 0. Un succès scellé dès les vingt premières minutes, et des buts de Monnet-Paquet et Hamouma, qui permet aux Verts de revenir à un point de l'OL. Complètement à côté de leur sujet, les Lyonnais ont terminé la rencontre à neuf après les expulsions successives de Ghezzal et Tolisso en fin de match.

Parce que ce n'est pas un match comme les autres, parce qu'un derby se gagne avec les tripes, parce que ce genre de rencontre ne supporte pas l'à-peu-près et les faux-départs, Saint-Etienne a donné une leçon à l'OL ce dimanche (2-0) en clôture de la 23e journée de Ligue 1. Tout s'est joué très vite, dès le coup d’envoi. Les Verts étaient morts de faim quand l'OL avait laissé sa rage dans le Rhône. En 22 minutes, l'ASSE a pris l'avantage et Lyon le bouillon. Monnet-Paquet (9e) et Romain Hamouma (22e) ont sanctionné le dilettantisme des Gones.

Cette victoire permet aux hommes de Galtier de revenir à un petit point de leurs adversaires du soir. L'OL concède de son côté son troisième revers en sept jours. Mais celui-là fait beaucoup plus mal que les autres parce que c'est un derby et parce que Lyon est totalement passé à côté de son début de rencontre. Et parce que rien n’allait ce dimanche : les Rhodaniens ont ainsi terminé à 9 après les expulsions de Ghezzal, pour un geste d’humeur (90+1e), et Tolisso, pour un tacle assassin qui pourrait lui coûter cher (90+3e). Les deux hommes ont d'ailleurs craqué face au même joueur, Fabien Lemoine, rentré... cinq minutes plus tôt.

Lyon, entame impardonnable

L’entame impardonnable de l'OL a scellé le sort d'une rencontre parfaitement gérée par des Stéphanois sereins. Ils ont été bien aidés par Jessy Moulin. L'éternelle doublure de Stéphane Ruffier a tout repoussé en seconde période. D'abord une frappe de Ghezzal (47e), puis du bout du pied une tentative de Depay (54e) et une autre de Valbuena à son premier poteau (71e). Ses coéquipiers avaient fait l'essentiel dans la première demi-heure. Le plan était simple : démarrer avec la bave aux lèvres en se jetant sur chaque ballon.

C'est d'abord Monnet-Paquet qui a profité d'une énorme erreur de la charnière Yanga-Mbiwa – Mammana pour ouvrir la marque d'une frappe croisée (1-0, 9e). Moins d'un quart d'heure plus tard, Soderlund a lancé Hamouma dans le dos d'une défense lyonnaise dépassée. L'ailier des Verts a dribblé un Lopes sorti à contretemps pour aggraver la marque (2-0, 22e). La rencontre était scellée. Lyon paie son état d'esprit défaillant mais aussi les choix douteux de Genesio. En choisissant de titulariser Depay et Fekir hors de forme et en laissant Valbuena sur le banc, le coach de l'OL a tiré une balle dans le pied de son équipe. Cette défaite sera dure à avaler pour les Lyonnais et risque de plonger Bruno Genesio et ses hommes dans une période très critique.

Privé de Ruffier et Beric, Saint-Etienne a simplement joué avec son cœur. Ces Verts si décevants depuis le début de saison ont su se mettre à la hauteur de l'événement. Quel dommage de ne pas les avoir vus aussi déterminés et entreprenants dans des rendez-vous moins importants. Mais qu'importe. Cette victoire offre des perspectives, si les Verts s'en nourrissent.

La joie des Stéphanois lors du derby contre Lyon

La joie des Stéphanois lors du derby contre LyonPanoramic

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0