Nouvelle démonstration pour l'OL. Après Troyes et Saint-Etienne, l'Olympique Lyonnais s'est encore imposé (0-5) à l'extérieur en Ligue 1, cette fois sur la pelouse de Nice pour le compte de la 14e journée. Emmenés par Depay, auteur d'un doublé, et par un Ndombele intenable, les joueurs de Bruno Genesio se sont baladés à l'Allianz Riviera face à des Aiglons complètement dépassés. Avec ce succès, l'OL s'empare provisoirement de la 2e place du championnat tandis que Nice poursuit sa descente en enfer (18e).

Ligue Europa
Diminué et sans rythme, Nice n'a plus le choix face au Slavia Prague
IL Y A 12 HEURES

Il faut dire que, depuis le coup franc de Fékir – absent pour cause de gastro ce dimanche - face à Monaco, Lyon est en pleine confiance. Moins d'une demi-heure et l'OL avait déjà fait la différence. Exceptionnel une semaine après son match désastreux contre Montpellier, Maxwel Cornet a d'abord servi sur un plateau Memphis Depay (5e, 0-1) avant de conclure lui-même une superbe action collective (19e, 0-2).

Bien lancé par une lumineuse ouverture d'Aouar, Mariano se chargeait de tuer le suspens avec son 10e but de la saison (26e, 0-3) avant que Depay s'offre un doublé sur une nouvelle errance de la défense niçoise (38e, 0-4). Complètement à la rue en première mi-temps, incapable de réagir face à la maîtrise lyonnaise, Nice a longtemps fait honneur à son statut ce soir de 18e et barragiste de Ligue 1. Passes manquées, duels perdues, fautes grossières en retard, les joueurs de Lucien Favre ont eu tout faux lors du premier acte.

Maolida, comme un symbole

Les changements à la pause – et notamment la sortie d'un Seri transparent – ont fait du bien aux Niçois, plus tranchants à la reprise. Déjà le seul à s'offrir une occasion avant la pause (19e), Mario Balotelli a tenté de sonner la révolte mais Lopes s'est interposé à son puissant coup franc (50e) et à sa frappe lointaine (66e) avant que l'Italien ne sorte, touché à la cuisse (68e).

Maxwel Cornet frappe et marque face à Nice

Crédit: Getty Images

Mais c'était peu, trop peu. En parfait gestionnaire, Lyon a laissé venir les Niçois pour mieux exploiter les transitions. Dépassé par la vitesse des attaquants lyonnais, Nice a alors de nouveau accumulé les fautes. Déjà averti pour un pied haut sur Aouar, Marlon recevait finalement le rouge que l'on sentait venir pour une semelle sur Ndombele (70e). A onze contre dix, l'OL s'est alors régalé des espaces laissés par les Niçois.

Bien lancé, Myziane Moalida, à peine entré en jeu, en aprofité pour inscrire son deuxième but de la semaine, son premier en Ligue 1 (79e, 0-5). La fin d'un festival pas si anecdotique puisqu'il permet à Lyon de s'emparer de la 2e place de Ligue 1 devant Monaco, grâce à une meilleur attaque. Loin, très loin devant des Niçois de plus en plus en danger.

Ligue des champions féminine
La Juve pour l'OL, Leczna pour le PSG
HIER À 13:08
Ligue 1
Thomas sur la sortie de Lopes : "Il m'a dézingué"
23/11/2020 À 07:33