Getty Images

Adil Rami et Anthony Lopes suspendus trois matches ferme par la LFP, du sursis pour Marcelo

Rami et Lopes suspendus trois matches ferme par la LFP, du sursis pour Marcelo

Le 24/04/2018 à 23:42Mis à jour Le 25/04/2018 à 01:10

LIGUE 1 - Cinq semaines après la fin de match houleuse entre l'OM et l'OL (2-3), la LFP a rendu son verdict. Le gardien lyonnais Anthony Lopes a été suspendu trois matches ferme, comme le défenseur marseillais Adil Rami. Le défenseur lyonnais Marcelo a lui écopé de deux matches de suspension avec sursis. L'OM et l'OL ont également écopé de 10 000 euros d'amende.

Pour leur "comportement dans les arrêts de jeu et à l’issue de la rencontre", dixit le communiqué de la LFP, le gardien lyonnais Anthony Lopes, accusé par l'OM d'avoir frappé l'un de ses intendants, et le défenseur central marseillais Adil Rami, très énervé à l'issue du match, ont ainsi écopé de trois matches ferme de suspension. Selon L'Equipe, leur sanction prendra effet à partir de mardi prochain. Ils devraient donc disputer leur dernier match de Ligue 1 de la saison ce week-end, avant de manquer les trois dernières journées (sur son site, la LFP écrit elle que les deux joueurs manqueront les trois prochaines journées et reviendront pour la 38e).

Du sursis pour Marcelo, aucune sanction pour Diakhaby

Impliqué également dans les échauffourées, après avoir notamment brandi son maillot face aux Marseillais à l'issue du match, le défenseur central brésilien de l'OL Marcelo a lui été suspendu deux matches, mais avec sursis. Aucune sanction n'a été en revanche retenue contre son coéquipier Mouctar Diakhaby, également auditionné.

A noter que les deux Olympiques se sont vus infliger une amende de 10 000 euros chacun. Enfin, le club marseillais a été sanctionné d'un huis clos d'un match de la partie basse de son virage sud pour "usage d’engins pyrotechniques".

Vidéo - Thauvin : "Marcelo n'avait pas à faire ça... Les Lyonnais le paieront"

00:36
0
0