Getty Images

Après PSG - Dijon (8-0) : Neymar, le génie boudeur

Neymar, le génie boudeur

Le 17/01/2018 à 23:57Mis à jour Le 18/01/2018 à 10:32

LIGUE 1 - Auteur d’un quadruplé magnifique et d’un match exceptionnel face à Dijon (8-0), Neymar est sorti de la pelouse mécontent. La raison ? Les sifflets tombés des tribunes du Parc des Princes lors de son but sur penalty alors qu’Edinson Cavani avait la possibilité de battre le record de Zlatan Ibrahimovic.

Certes, ce n’est pas pour ce genre de matches que Neymar a signé au PSG. Il n’empêche, quel régal ! Face à Dijon, l’ancien Barcelonais a montré pourquoi la magie n’a pas de prix. Ou plutôt un prix si élevé. Inarrêtable, insatiable et magistral, le Brésilien a rendu une copie parfaite. Et les mots sont pesés.

Même Opta, le célèbre fournisseur de statistiques, n’avait jamais vu ça en France. Il faut dire que la star du PSG a fait fort. Et très vite. A la 15e minute, sa pichenette loupée s’est transformée en passe décisive involontaire pour Di Maria (2-0). Mais le meilleur était encore à venir. Avec 4 buts. Un quadruplé marqué du sceau de la facilité.

Ronaldinho était de retour

D’abord un coup franc déposé en lucarne avec une aisance déconcertante (4-0, 41e). Puis, à l’affût sur un mauvais dégagement de Yambéré, il a signé le doublé (5-0, 57e). Mais Neymar était affamé. Et n’avait pas fini de manger. Certainement pour rendre hommage à Ronaldinho, officiellement retraité depuis quelques heures, il s’est offert un but 100% joga bonito. Une percée magique, trois adversaires éliminés et une frappe croisée parfaite (6-0, 73e). Du genre de ceux qui terminent dans les compils de fin de saison.

Mais ce n’était pas fini. Car Neymar avait décidé de faire participer ses petits copains. Notamment un certain Kylian Mbappé entré en jeu et parfaitement décalé par le Brésilien pour le septième but (7-0, 77e). Tout allait bien dans le meilleur des mondes. Même ses coéquipiers étaient sous le charme. A l’image de Thomas Meunier : "Neymar s'est baladé. Il y a une crainte psychologique de la part de l'adversaire quand Neymar est dans le périmètre". Et puis, le Parc des Princes a grondé…

Neymar face à Dijon

Neymar face à DijonGetty Images

Encore une histoire de penalty…

La raison ? Une histoire de penalty, du genre de celle connue par le club parisien face à Lyon en début de saison (2-0). Encore une fois, Edinson Cavani était dans le coup. Mais le public parisien beaucoup plus. L’Uruguayen, accroché dans la surface, est ainsi allé chercher un penalty. Déjà buteur en début de match, devenant du même coup co-meilleur buteur de l’histoire du PSG, le Matador voyait se présenter l’occasion rêvée de devenir seul maître à bord. Et le Parc ne s’y est pas trompé en scandant son nom juste après le coup de sifflet d’Olivier Thual.

Mais c’est Neymar qui a pris le ballon. Sûrement une conséquence du règlement interne créé par Unai Emery sur le sujet. Il n’empêche, le public parisien, ou en tout cas une partie, n’a pas aimé. Bronca au Parc mais quadruplé pour le Brésilien (8-0, 83e). Un épisode qui n’a pas plu au joueur le plus cher de l’histoire.

Au coup de sifflet final, le Brésilien faisait la moue. Vexé par les sifflets, il est allé récupérer le ballon du match dans les mains de l’arbitre en grimaçant. Puis, élu homme du match, il a décliné l’interview de Canal + avant de filer au vestiaire sans un mot. Pendant ce temps-là, ses coéquipiers savouraient la victoire sur la pelouse du Parc. Un Parc qui s’est donc mis à dos, l’espace d’un penalty, son idole actuelle.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0