Et la surprise du soir est venue de Lille. Non pas sur le terrain mais bel et bien en coulisses. En difficulté financière, le LOSC cherche depuis quelques semaines à se débarrasser de joueurs à forte valeur financière. Même s’ils ne sont pas dans leur effectif cette saison. C’est le cas de Martin Terrier. Le jeune attaquant français de 20 ans, prêté à Strasbourg où il réalise une saison prometteuse (3 buts et 2 passes décisives), fait notamment partie des joueurs à grosse valeur marchande. Et ça, Lyon l’a bien compris.

Selon les informations de la Voix du Nord ce samedi, confirmées par Canal +, le club lyonnais est d’ores et déjà proche de trouver un accord avec le club lillois pour le transfert de l’international espoir entre 15 et 20 millions. En toute discrétion, l’OL aurait avancé ses pions avec une stratégie simple : signer le jouer dès cet hiver, pour le récupérer l’été prochain.

Transferts
Les 10 infos mercato qui vous échappé ce samedi
13/01/2018 À 18:41

L’idée serait de boucler la transaction dans les jours à venir et prêter dans la foulée le jeune attaquant pour les six prochains mois à Strasbourg. La saison 2017-2018 finie, Terrier rejoindrait les Gones à l’été 2018. Une possibilité qui coïncide fortement avec ce qu'avançait Jean-Michel Aulas cette semaine sur SFR Sport en expliquant que son club travaillait déjà sur des dossiers pour l'été prochain.

Une version démentie par Jean-Michel Aulas auprès de L'Equipe quelques minutes plus tard.

Il n'empêche, rien ne dit que les déclarations du boss lyonnais ne soient pas un écran de fumée pour continuer d'avancer masqué. Alors que l’idée de voir Terrier revenir au LOSC cet hiver a fait son chemin, c’est finalement un transfert surprise qui donc pourrait aboutir. Surprise mais plutôt logique.

Fidèle à sa politique d’attirer de jeunes Français prometteurs, Lyon s’offrirait du même coup un joueur capable de jouer à différents postes de l’attaque et qui ne cesse de progresser depuis quelques mois. Bénéfique quand on voit que, sans Mariano, Lyon dépend des jeunes Maolida ou Gouiri devant. Et puis, profiter des difficultés financières d’un club adverse pour attirer une pépite française, cela ressemble à un coup de génie. A concrétiser désormais.

Martin Terrier (Strasbourg) qui se joue de Jérémy Toulalan et Vukašin Jovanovic (Bordeaux)

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Lyon remet la pression
19/02/2021 À 21:52
Ligue 1
Quelle place pour la concurrence à Lyon ?
18/02/2021 À 12:34