Eurosport

L'OM s'impose à Toulouse (1-2) et conforte sa troisième place

L'OM peut dire merci à Mitroglou

Le 11/03/2018 à 22:55Mis à jour Le 11/03/2018 à 23:35

LIGUE 1 - L'Olympique de Marseille s'est imposé à Toulouse (1-2), dimanche en clôture de la 29e journée de Ligue 1. Les Phocéens l'ont emporté grâce à Kostas Mitroglou, buteur décisif 35 secondes après son entrée en jeu. L'OM conforte sa troisième place, avec cinq points d'avance sur Lyon. Les deux clubs ont rendez-vous dimanche prochain au Vélodrome. Le TFC est 17e.

Cette saison, l'OM a souvent remercié Florian Thauvin pour ses buts et passes décisives. Ce dimanche soir à Toulouse, en clôture de la 29e journée, il peut dire merci à un autre joueur, beaucoup plus décrié : Kostas Mitroglou. Entré en jeu à la 78e minute, le Grec n'a mis que 35 secondes pour se mettre en évidence. Un premier ballon joué en remise à Payet. Un deuxième pour donner la victoire à Marseille sur un service de l'international français (1-2, 78e). Un succès capital pour les hommes de Rudi Garcia qui reprennent leurs cinq points d'avance sur Lyon. Toulouse, qui peut avoir quelques regrets, reste premier non relégable.

En début de match, rien ne laissait penser que l'OM allait avoir besoin de son attaquant grec pour s'en sortir. Sur leur première occasion, les Olympiens, sans Thauvin blessé, ont marqué. Sur un corner dévié par Luiz Gustavo, Ocampos a suivi au second poteau (0-1, 10e). Troisième but en trois jours pour l'Argentin après son doublé en Ligue Europa jeudi. Mais après deux opportunités de faire le break manquées (14e et 18e), ils ont vu Mubele prendre le dessus sur Sakai et tromper Mandanda (1-1, 19e).

Lucas Ocampos (Olympique de Marseille) face à Toulouse le dimanche 11 mars 2018

Lucas Ocampos (Olympique de Marseille) face à Toulouse le dimanche 11 mars 2018Getty Images

Coaching gagnant

Puis les deux gardiens ont sorti le grand jeu pour maintenir ce score de parité jusqu'à l'entame du dernier quart d'heure : Mandanda d'un côté (47e et 62e), Lafont de l'autre (double arrêt à la 74e). Le Marseillais a également été sauvé par sa barre (33e). Malheureusement pour lui, le portier toulousain n'a rien pu faire sur l'action sublime menée par Payet et Mitroglou (1-2, 78e). Un but venu d'un duo sorti du banc en seconde période. L'ancien joueur de Benfica a même failli inscrire un doublé mais sa tête a trouvé le poteau (90e+1).

Rudi Garcia doit être satisfait : du succès évidemment qui répond à celui de Lyon un peu plus tôt ce dimanche. Mais également de son coaching gagnant. Grâce à celui-ci, il ne sera sans doute pas interrogé sur l'existence d'une "Thauvin dépendance" à l'OM. Mais nul doute que l'entraîneur marseillais préférerait pouvoir s'appuyer sur son homme fort dimanche prochain lors du choc contre Lyon.

0
0