Getty Images

LFP, DNCG : Le LOSC pourrait devenir "la plus grande catastrophe industrielle" du football français

LFP, DNCG : Le LOSC pourrait devenir "la plus grande catastrophe industrielle" du football français

Le 20/04/2018 à 19:56Mis à jour Le 24/04/2018 à 19:28

LIGUE 1 - Le LOSC vit très certainement l'une des pires saisons de son histoire. En plus d'un classement catastrophique (18e), le club nordiste fait face à une situation économique délicate. Interdit de recrutement en janvier, il devra rendre des comptes à la DNCG fin mai. Mais en attendant, des révélations du Monde font craindre le pire. Au point qu'une "catastrophe industrielle" est évoquée...

" La DNCG a laissé passer le dossier LOSC en juin 2017 "

Un influent président de club indique ainsi que la DNCG "a laissé passer le dossier LOSC en juin 2017 sans demander toutes les garanties", le tout malgré un "certain nombre d’interrogations posées" concernant Gérard Lopez, lui qui a racheté le LOSC en janvier 2017 via un holding britannique dénommée Victory Soccer. Mais également grâce à des emprunts effectués avec le fonds américain d’investissement Elliott Management.

Dans un premier temps, le gendarme financier n'avait ainsi pas validé le budget lillois. Puis, en juin 2017, elle avait laissé la voie libre à Gerard Lopez, qui avait dépensé aux alentours de 70 millions d'euros sur le mercato estival. "La LFP n’a pas les fesses propres dans cette affaire", indique le même président au Monde, qui estime que la DNCG n'a fait qu'exécuter les ordres de la LFP.

La LFP mise en cause

Mais alors, pourquoi la Ligue aurait-elle demandé à la DNCG de se montrer clémente avec le LOSC ? Intriguée par le nouveau projet du club nordiste, encore plus avec Marcelo Bielsa à sa tête, elle ne voyait certainement pas d'un mauvais oeil "l'arrivée" d'un possible nouveau club puissant dans le panorama du football français. Pour l'heure, la LFP n'a pas réagi à ces informations. Le LOSC, de son côté, reste également muet.

Gerard Lopez

Gerard LopezGetty Images

0
0