Getty Images

Ligue 1 - Rien ne va plus pour Lyon, battu par Rennes (0-2)

Rien ne va plus pour Lyon

Le 11/02/2018 à 22:55Mis à jour Le 12/02/2018 à 00:23

LIGUE 1 - Lyon a concédé sa troisième de suite en championnat en s'inclinant sur sa pelouse contre Rennes (0-2), dimanche soir, en clôture de la 25e journée. Désormais à quatre points du podium, l'OL s'éloigne un peu plus de la Ligue des champions.

C'était la sale soirée par excellence pour Lyon. Cueillis à froid sur un but de Wahbi Khazri, les Gones ne s'en sont jamais remis malgré une domination de tous les instants en seconde période et ont concédé une défaite à domicile dimanche face à Rennes (0-2). James Lea-Siliki a scellé la victoire bretonne dans le temps additionnelle, et le troisième revers consécutif des Rhodaniens en championnat par la même occasion. Elle relègue l'équipe de Bruno Genesio à quatre points de la troisième place occupée par Marseille dans la course à la Ligue des champions.

Le cauchemar lyonnais a commencé par une grossière erreur du pauvre Marcelo, déjà passé à côté de son sujet dimanche dernier à Monaco. Sur un ballon en profondeur, le Brésilien s’est fourvoyé en remettant de la tête dans la course de Wahbi Khazri. Le stratège rennais n'a pas laissé passer l'aubaine en glissant le cuir entre les jambes d'Anthony Lopes (0-1, 5e). L'OL a été incapable de s'en remettre dans une première période totalement manquée, durant laquelle Bertrand Traoré a été le seul à inquiéter Tomas Koubek (37e, 41e).

Un penalty oublié

Bruno Genesio a tenté de relancer son équipe à la pause avec les entrées de Memphis Depay et Houssem Aouar à la place de Mariano Diaz et Lucas Tousart. L'OL a repris vie sous l'impulsion d'un Nabil Fekir retrouvé, s'est installé dans le camp rennais et a multiplié les occasions de but. Mais ce n'était vraiment pas son soir. Il y a eu la maladresse de Maxwel Cornet (47e), celle de Depay (64e, 69e), celle de Traoré (85e)… Et surtout un penalty très clair oublié sur Nabil Fekir, accroché par Jérémy Gélin après un service inspiré de Traoré (57e).

La rage de Fekir a symbolisé le malheur des Gones. Le stratège lyonnais a bien tenté de changer le destin des siens, mais il lui a manqué quelques centimètres sur une frappe enveloppée (75e). Ça ne voulait pas sourire pour Lyon. Et c'était une soirée savoureuse jusqu'au bout pour Rennes, venu plomber définitivement l'OL dans le temps additionnel sur un contre conclu en deux temps par James Lea-Siliki (0-2, 90e+2). Le scénario est cruel. Mais la réalité pour l'OL, c'est qu'il va désormais devoir cravacher pour accéder à la Ligue des champions.

Nabil Fekir lors de Lyon - Rennes en Ligue 1 le 11 février 2018

Nabil Fekir lors de Lyon - Rennes en Ligue 1 le 11 février 2018Getty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0