Getty Images

Ligue 1 : Montpellier et Rennes se replacent dans la course à l’Europe, Lille replonge

Montpellier et Rennes affirment leurs ambitions européennes, Lille replonge
Par Eurosport

Le 20/01/2018 à 21:56Mis à jour Le 21/01/2018 à 00:16

LIGUE 1 – Montpellier et Rennes se sont respectivement imposés contre Toulouse (2-1) et Angers (1-0) samedi soir, dans le cadre de la 22e journée. De quoi leur permettre de prendre les 6e et 7e place du championnat. L’autre information importante provient de Troyes, où Lille s’est incliné (1-0). Le LOSC replonge du coup dans la zone rouge tandis que les Aubois en sortent.

Rennes - Angers : 1-0

Pas verni, Angers. Le SCO a connu une soirée des plus frustrantes à Rennes, vainqueur sur la plus petite des marges (1-0). Après la sortie sur blessure de leur gardien Ludovic Butelle (32e), l'expulsion assez sévère de Prince Oniangue (39e) et la barre de Flavien Tait sur une frappe lumineuse (78e), les Angevins se sont inclinés sur un penalty très discutable pour une main de Mateo Pavlovic et transformé par Benjamin Bourigeaud (84e). Rennes, qui avait aussi touché la barre par James Lea-Siliki (71e), pointe à la 7e place. Angers est 17e.

Ce qu'on en retient : Le retour de Rennes dans la course à l'Europe. Si on nous avait dit ça il y a une semaine, on n'y aurait pas cru.

Rennes s'est imposé contre Angers grâce à un penalty de Bourigeaud.

Rennes s'est imposé contre Angers grâce à un penalty de Bourigeaud.Getty Images

Troyes - Lille : 1-0

Ça sentait la lutte pour le maintien entre Troyes et Lille. Et l'ESTAC respire un peu mieux après avoir mis un terme à une série de trois défaites grâce à sa victoire sur les Dogues (1-0). Adama Niane a donné la victoire aux Aubois en jaillissant au premier poteau pour signer une reprise parfaite sur un centre au cordeau de Mathieu Deplagne (45e). Troyes grimpe à la 14e place du classement. Lille replonge dans la zone rouge et pointe au 18e rang.

Ce qu'on en retient : Les deux défaites en trois jours du LOSC. L'effet Galtier en prend un sacré coup.

Strasbourg - Dijon : 3-2

Match dantesque à la Meinau samedi soir. On ne parle pas seulement de l'état du terrain, boueux et champêtre avec cette pluie tenace, mais aussi du scénario particulier de ce duel entre concurrents au maintien. Strasbourg a donc mené 2-0, avec cette faute de main de Baptiste Reynet sur l'ouverture du score de Jean Eudes Aholou (5e) et un penalty de Kenny Lala (19e), mais Dijon a su montrer du caractère. Malgré cette entame catastrophique, malgré le 8-0 encaissé à Paris mercredi, les Bourguignons n'ont pas lâché et Julio Tavares (34e) puis Oussama Haddadi (45e+1) ont remis les deux équipes à égalité. Bémol, ce même Haddadi qui avait déjà provoqué le premier penalty en a provoqué un second en fin de match, une nouvelle fois transformé par Lala (79e). Au classement, Strasbourg s'offre de l'air avec 5 points d'avance sur le 18e, Dijon n'en a "que" 3.

Ce qu'on en retient : Malgré un terrain catastrophique, les deux équipes ont su faire vibrer le public. Ce qui semble prouver qu'il s'agit avant tout de volonté.

Amiens - Guigamp : 3-1

La mauvaise passe est enfin stoppée. Amiens restait sur six matches sans victoire samedi (un seul point pris sur dix-huit), le promu a retrouvé le goût du succès contre Guingamp (3-1). Les partenaires de Gaël Kakuta ont même soigné leur attaque avec ce doublé de Moussa Konaté (16e sp, 80e) et cette réalisation de Mathieu Bodmer (84e), sa première en championnat depuis… le 18 octobre 2015. Buteur égalisateur, d'une superbe frappe enroulée (29e), Marcus Coco n'a pas pu empêcher le deuxième revers de suite des Bretons, désormais neuvièmes. Amiens, loin de ces préoccupations, savoure ces trois points : ils représentent la distance qui le sépare du barragiste lillois.

Ce qu'on en retient : On avait déjà loué les valeurs mentales d'Amiens mercredi après son nul arraché contre Montpellier. Cette victoire semble les confirmer.

Montpellier - Toulouse : 2-1

Toulouse avait arraché un point dans le temps additionnel mercredi soir, il en a perdu un en toute fin de match à Montpellier samedi (2-1). Le TFC avait pourtant ouvert le score, à la faveur d'une frappe exceptionnelle de Giannelli Imbula des 35 mètres (30e). Mais tout a basculé lorsque Max-Alain Gradel s'est fait exclure pour un tacle les deux pieds décollés (41e). Sur le coup franc, Junior Sambia a marqué directement en angle très fermé (43e). Totalement dominée en infériorité numérique pendant la seconde période, la troupe de Pascal Dupraz a donc craqué durant le temps additionnel et cet but de renard de Giovanni Sio (90e+5). Au classement, Toulouse reste avant-dernier, avec deux points de retard sur le barragiste lillois, tandis que Montpellier remonte à la sixième place avant le match de Nice face à Saint-Etienne dimanche.

Ce qu'on en retient : Montpellier flirte avec l'Europe. Toulouse, de son côté, ne gagne plus depuis cinq matches et on voit mal ce qui pourrait les rassurer dans le contenu.

La déception des joueurs de Toulouse face à Montpellier.

La déception des joueurs de Toulouse face à Montpellier.Getty Images

Par Vincent BREGEVIN et Jean CANESSE

0
0