Getty Images

Marseille-Bordeaux (1-0), l'antisèche : Cet OM aurait tort d'aller au Parc sans ambition

L'antisèche : Avec un Thauvin en fusion, cet OM aurait tort d'aller au Parc sans ambition

Le 19/02/2018 à 10:13

LIGUE 1 - Marseille a pu compter sur un but de l'inévitable Florian Thauvin pour dominer une équipe de Bordeaux inoffensive dimanche au Vélodrome (1-0). Un succès qui place la formation de Rudi Garcia dans les meilleures conditions avant son déplacement à Paris la semaine prochaine. Elle peut croire en ses chances d'y décrocher un résultat. Notre antisèche.

Le jeu : L'OM sait aussi gagner ce genre de matches

Ce n'était pas la performance la plus flamboyante de l'OM. Mais Bordeaux y est pour quelque chose. Dans la foulée de ses premières prestations sous l'ère Poyet, l'équipe girondine a joué très bas, sans ambition offensive et s'est contentée de défendre. Les Marseillais ont eu plus de mal à se créer des occasions. Et dans ces cas-là, il faut savoir profiter de la moindre opportunité. C'est exactement ce que l'OM a su faire en gagnant ce match sur un coup de pied arrêté, trois jours après une autre victoire en Coupe d'Europe. Un petit but pour une petite victoire. Mais d'une grande importance.

Les joueurs : Et maintenant, Thauvin marque sur corner…

Être décisif, Florian Thauvin sait faire. Mais le voir jaillir entre deux défenseurs pour venir marquer de la tête sur un corner, c'est bien plus rare. L'attaquant marseillais a ajouté cette corde à son arc et il va devenir compliqué de lui trouver des défauts. Adil Rami a incarné la solidité de la défense marseillaise tandis que Morgan Sanson continue d'enchaîner les prestations remarquables eu milieu. A Bordeaux, on retiendra Benoît Costil, auteur de parades qui ont maintenu les Girondins dans le match. Mais il ne suffit pas à effacer la tristesse du visage affiché par les Bordelais au Vélodrome.

Vidéo - "Avec Niang, Thauvin est peut-être le joueur le plus influent à l’OM depuis 10 ans"

01:01

Le facteur X : Braithwaite n'était pas prêt

Cela aurait pu être un remarquable coaching. Quelques instants après son entrée en jeu, Martin Braithwaite aurait pu avoir une énorme occasion d'égaliser. S'il s'était réveillé. Mais l'attaquant bordelais n'a pas réagi sur une passe magnifique de François Kamano dans la surface marseillaise. Il n'a ainsi pas su exploiter l'une des rares bonnes situations girondines dans ce match. Par manque d'attention plus qu'autre chose. Malgré une pression un peu plus forte en fin de match, Bordeaux n'a pas eu une aussi belle opportunité de revenir au score. Et l'OM a gagné d'un but.

La stat : 55

L'équipe de Rudi Garcia n'a certainement pas fait son meilleur match contre Bordeaux, mais sa victoire confirme sa superbe saison. Les Marseillais n'avaient jamais obtenu plus de 55 points après 26 journées de championnat. Ils n'avaient atteint ce total qu'à deux reprises. Et cela n'est plus arrivé depuis près de 20 ans.

Le tweet binge watching

La décla : Rudi Garcia (entraîneur de l'OM)

" On a perdu à Lyon et on est six points devant, il n'y a donc pas que les confrontations directes, la régularité compte beaucoup."

La question : Cet OM peut-il faire un résultat au Parc ?

Ce n'est certainement pas par rapport à ce match face à des Bordelais sans esprit de conquête qu'on peut le juger. Ni par rapport au match aller au Vélodrome. Au Parc, ce sera une autre paire de manches pour les Marseillais tant le PSG est irrésistible à domicile cette saison. Mais Olympiens auraient tort de faire comme la trop grande majorité des équipes du championnat quand elles se déplacent à Paris : y aller sans ambition. Car Marseille a des raisons de croire en ses chances de faire un résultat dans la capitale.

L'équipe de Rudi Garcia a des arguments à faire valoir dans le jeu. Elle a un collectif cohérent, une défense solide et une force athlétique. Elle a du talent en attaque et une individualité qui affiche chaque semaine sa capacité à être décisive en la personne de Florian Thauvin. L'OM avait déjà affiché toutes ces qualités face à Paris au Vélodrome, en y ajoutant du vice et un engagement physique de tous les instants. Garcia aura aussi le loisir de faire tourner son équipe jeudi face à Braga grâce à l'avantage acquis à l'aller (3-0). Si Marseille est frais, il pourrait afficher ses qualités. Et elles correspondent assez bien aux faiblesses du PSG.

Vidéo - Avec de telles statistiques, difficile de ne pas être impressionné par l'OM

00:52
0
0