Jean-Michel Aulas n'a pas tardé à réagir. Quelques minutes seulement après le revers de l'OL face à Rennes (0-2), le président des Gones est monté au créneau. Pas pour critiquer son équipe qui a subi une troisième défaite en championnat bien problématique dans la course à la Ligue des champions. Mais pour s'en prendre à l'arbitrage en général, et à celui d'Amaury Delerue, qui officiait dimanche soir dans le Rhône, en particulier.
Aulas a dénoncé "l'arbitraire désignations des arbitres" au micro de Canal+. "Je ne suis pas certain que M. Delerue était le mieux placé pour arbitrer ce match, a lancé JMA. Il y avait eu des incidents lors de notre match à Caen. Il y a eu des décisions pas totalement justifiées. Mais restons zen. Quelques fois, nos arbitres sont conditionnés pour ne pas voir certaines choses".
Ligue 1
Rien ne va plus pour Lyon
11/02/2018 À 21:55

"

Arrête de me dire 'ça suffit' !

"

Cette chose, c'est un penalty oublié sur Nabil Fekir. A la 57e minute de jeu, alors que l'OL était mené (0-1). Le stratège lyonnais, servi par Bertrand Traoré dans la surface, a effacé Jérémy Gelin d'un crochet dans la surface avant de se faire accrocher par le défenseur rennais et de s'écrouler. Pourtant bien placé, Amaury Delerue a laissé le jeu se poursuivre. Et sa décision a déclenché la fureur des joueurs lyonnais.

Nabil Fekir accroché dans la surface par Jérémy Gelin

Crédit: Getty Images

Fekir a été le plus véhément. "Arrête de me dire 'ça suffit' !" a lâché le Lyonnais, excédé, à l'arbitre assistant qui tentait de le calmer, devant les caméras de Canal+. L'international français n'a finalement récolté qu'un carton jaune, comme son coéquipier Bertrand Traoré, pour cette réaction excessive.
Bruno Genesio a été bien plus calme en conférence de presse au moment de revenir sur cette action, tout en reconnaissant son importance sur l'issue de la rencontre. "Vous êtes aussi bien placés que moi pour voir s'il y avait penalty ou non, a-t-il déclaré. Je ne vais pas me réfugier derrière cela. Je pense que c'est un fait de jeu important mais c'est comme ça". L'entraîneur lyonnais n'a pas tort de se tourner vers l'avenir. Car il lui faut désormais trouver le moyen de relancer une équipe en perdition.
Ligue Europa
"Presque parfait", "plaisir", "orgueil" : La belle soirée lyonnaise
IL Y A 18 HEURES
Ligue Europa
1"30 : Paquetà puni par Bosz pour un léger retard à la causerie
IL Y A 18 HEURES