Getty Images

Ligue 1 - match en retard : Même réduit à 10, Nantes s'impose à Caen (0-1)

Même à 10, Nantes enfonce Caen

Le 13/02/2019 à 21:31Mis à jour Le 13/02/2019 à 21:57

LIGUE 1 - En infériorité numérique pendant près d'une heure après l'exclusion de Girotto, le FC Nantes a tout de même réussi à s'imposer sur le terrain de Caen (0-1) après un penalty de Rongier (80e minute), mercredi en match en retard de la 23e journée. Après cette cinquième défaite consécutive dans l'élite, les Caennais restent scotchés à la 19e place. Nantes, 14e, s'éloigne de la zone rouge.

Caen s'enfonce toujours un peu plus dans la crise. En concédant sur sa pelouse sa cinquième défaite consécutive en championnat, qui plus est contre un concurrent direct pour le maintien, le FC Nantes (0-1), le Stade Malherbe a loupé l'occasion de quitter la 19e place de Ligue 1. À onze contre dix pendant près d'une heure, les joueurs de Fabien Mercadal ne se sont jamais montrés dangereux face à des Nantais qui se sont bien battus et remontent à la 14e place, à 8 points du barragiste.

Pour rassurer son équipe, qui avait coulé en deuxième mi-temps ce week-end face à Nimes à domicile (2-4), Vahid Halilhodzic avait opté pour une défense à 3, et un système de jeu en 3-5-2 qui a d'abord bien marché. Bien aidé par l'aisance technique de la recrue hivernale Valentin Eysseric, les Nantais ont peu à peu pris l'ascendant dans cette partie hachée, également marquée par les nouveaux hommages à Emiliano Sala, qui a évolué dans les deux clubs. Mais ils ont été incapable des convertir leurs quelques occasions (10e, 17e, 27e, 38e), en butant sur le bloc caennais ou sur Samba.

Rongier délivre le FC Nantes

Les Jaunes ont aussi été pris dans les duels rugueux dans cette rencontre tendue, notamment leur milieu de terrain Andrei Girotto, expulsé au bout de 34 minutes seulement après avoir reçu avec raison un deuxième carton jaune. Caen a alors profité de sa supériorité numérique pour reprendre le contrôle du ballon et de la partie. Incapables de marquer depuis trois rencontres en championnat, les locaux ont continué d'afficher de nombreuses lacunes devant, entre manque de jeu collectif ou approximations techniques très nombreuses.

Hormis une très belle volée d'Ismael Diomandé au retour des vestiaires (48e), le public du stade Michel d'Ornano n'a pas eu l'occasion de vibrer sur les occasions de son équipe. Alors que des chants hostiles à la nouvelle direction du club normand (arrivée l'été dernier) descendaient des tribunes, Majeed Waris a obtenu un penalty inattendu pour le FC Nantes que Valentin Rongier a transformé sans trembler (0-1, 80e). Après une fin de match où ce sont les visiteurs qui ont plus porté le danger en contre (90e+3, 90e+5), le banc nantais pouvait exulter, et laisser Caen ruminer un nouveau revers qui fait très mal. Le spectre de la relégation se rapproche de la Normandie.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0