Getty Images

La gifle au lieu du titre

La gifle au lieu du titre

Le 14/04/2019 à 22:51Mis à jour Le 14/04/2019 à 23:59

LIGUE 1 - Et la folie s'est emparée du stade Pierre-Mauroy. Une semaine après avoir raté sa première opportunité de décrocher son 8e titre de champion de France, le PSG est encore passé à côté, dimanche soir, en sombrant face à Lille au terme d'une rencontre complètement débridée (5-1).

Une fessée historique pour un sacre encore retardé. C’est à croire que ce PSG a envie de prendre son temps pour valider son titre de champion de France. Au terme d’un match magnifique, engagé, du genre de ceux qu’on aurait aimé voir plus souvent cette saison, le dauphin lillois a infligé une véritable humiliation au leader parisien, réduit à dix en première période après l’expulsion de Juan Bernat et privé de nombreux cadres (5-1). C’est la première fois depuis le 2 décembre 2000 et une défaite à Sedan (5-1) que le PSG n’avait pas autant encaissé de buts dans un match de championnat. Surréaliste.

Ce duel a récompensé autant la flamboyance d’une l’équipe lilloise magnifique d’enthousiasme qu’il a validé la théorie de Thomas Tuchel, affirmant depuis plusieurs semaines que son effectif est trop court pour gérer toutes les échéances nécessaires à un champion de France programmé. C’est un détail mais Lille n’est "plus qu’à" 17 points du leader.

Une première mi-temps complètement débridée

Le stade Pierre-Mauroy a vite compris qu’il allait vivre une soirée hors du temps. Parce que la première période, complètement folle, a esquissé un match débridé, du genre de ceux où le mot contrôle perd tout son sens. Surtout côté parisien. Les hommes de Tuchel seront passés par toutes leurs émotions, avec deux buts refusés sur hors-jeu (2e, 13e), deux blessés majeurs (Thiago Silva et Thomas Meunier) mais aussi une expulsion qui a changé le cours d’un match déjà parti sur des chapeaux de roue. Car lorsque Juan Bernat a été expulsé pour avoir privé Nicolas Pépé d’une occasion nette de but (36e), le score était déjà de 1-1.

Pour compléter le tableau déjà noir de la première période parisienne, il faut prendre en compte l’ouverture du score, consécutive à un but contre son camp de Meunier après une déviation de la tête de Xeka (1-0, 7e). Mais, avec un Kylian Mbappé particulièrement fringuant en début de match, Paris avait su répondre du tac au tac par Bernat, qui a trouvé l'ouverture après avoir réceptionné un service cinq étoiles du meilleur buteur de L1 (1-1, 11e). On pensait alors que Paris allait dérouler et contrôler cette équipe lilloise tournée vers l’offensive. Cela a été tout l’inverse.

Marco Verratti lors de Lille-PSG en Ligue 1

Marco Verratti lors de Lille-PSG en Ligue 1Getty Images

Et Paris a explosé…

Complètement dépassé par la furia lilloise, le leader parisien a finalement lâché son match, battu dans tous les domaines et manquant cruellement d’expérience et de personnalité. Jonathan Ikoné a regalé avec deux passes décisives lumineuses pour permettre à Nicolas Pépé (2-1, 50e) et Jonathan Bamba (3-1, 65e) de porter l’estocade à des Parisiens qui se sont quand même procurés quelques opportunités avant de craquer à l’image de Julian Draxler (41e) ou Thilo Kehrer (48e). Dès lors, ce fut du foot en folie pour le LOSC. Et la soupe à la grimace pour Paris.

Gabriel Dos Santos (4-1, 71e) et José Fonte (5-1, 84e), sur coup de pied arrêté, ont donné une ampleur irréelle à un match qui risque de marquer pour longtemps les consciences parisiennes, mais aussi lilloises. Car cette claque récompense la formidable saison des hommes de Christophe Galtier, portés à cette deuxième place par une fraîcheur qui fait du bien. Mais elle acte encore un peu plus une scission au sein du club parisien à l’image de la sortie de Thomas Tuchel après le match au micro de Canal + pour expliquer que son effectif était bien trop léger. Si le titre n’est pas encore en poche, une certitude désormais pour ce PSG : la saison n’a que trop duré.

La joie des Lillois après leur carton face au PSG (5-1) en Ligue 1
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0