Souvent, les belles histoires ne sont que l’accumulation d’une foule de détails ou de concours de circonstances. Aujourd’hui, Nicolas Pépé (23 ans), 16 buts et 8 passes décisives en Ligue 1, est un joueur dont la valeur est estimée entre 60 et 80 M€, une somme qui ne devrait pas rebuter une pointure européenne l’été prochain.

Le Paris-SG, le FC Barcelone et quelques autres ont posé leur regard sur le natif de Mantes-la-Jolie, pour qui les Chinois de Dalian Yifang étaient prêt à faire des folies au mois de janvier, avec une proposition de 80 M€ d’indemnité de transfert doublée d'un salaire astronomique. Une invitation à l'exode a été proprement refusée par le joueur.

Ligue 1
Aouar, la thèse du coup de barre
02/03/2019 À 15:13

Il y encore trois ans, Pépé était un joueur de National, prêté par Angers à l’US Orléans. "On venait d’être relégué, et on cherchait à nous faire prêter un attaquant. Notre premier choix était Jérémy Blayac, qu’Angers voulait prêter, mais qui était trop cher pour nous", raconte Olivier Frapolli, alors coach de l’USO et aujourd’hui sur le banc de Boulogne-sur-Mer (National 1).

Nicolas Pépé (LOSC) lors de la rencontre Lille-Lyon / Ligue 1

Crédit: Getty Images

Un passage utile en National

Quelques mois plus tôt, Frapolli avait entendu parler d’un certain Nicolas Pépé lors d’une discussion avec Patrice Sauvaget, à l’époque entraîneur de la réserve du SCO. "Il m’avait dit que c’était un phénomène, mais avec pas mal de travail à faire. Et à l’été 2015, j’étais dans le bureau de mon président (Philippe Boutron, ndlr), qui était au téléphone avec son homologue d’Angers, Saïd Chabane. Quand celui-ci a parlé de Pépé, j’ai fait de grands signes à mon président pour lui faire comprendre qu’il fallait le faire venir chez nous."

L’attaquant, qui a tout juste 20 ans et une poignée de matches en Ligue 2 à son actif, accepte vite de venir passer une saison dans le Loiret, pour obtenir le temps de jeu que Stéphane Moulin ne lui aurait pas offert en Ligue 1. "Je connais d’autres joueurs qui auraient refusé de venir en National. Pas lui. C’est un garçon bien entouré, qui aime le foot et qui voulait progresser, palier par palier. A l’époque, c’était déjà un attaquant spectaculaire, plus joueur que compétiteur", poursuit Frapolli, qui se souvient d’un garçon "agréable, facile à gérer, bosseur, et qui ne se plaignait pas quand il faisait un tour sur le banc."

"Il a les pieds sur terre"

A Orléans, Pépé inscrit sept buts en championnat, deux autres en Coupe de France, et est même élu meilleur joueur de National par ses pairs. "Je pense que son passage lui a fait du bien pour la suite", ajoute l’entraîneur boulonnais. Pépé, repéré à Poitiers (CFA 2) par le SCO, n’est pas passé par un centre de formation. "Il vient du monde amateur. Mais c’est quelqu’un qui apprend vite. Ce qu’il réalise cette saison ne me surprend pas : Nico est un mec qui a les pieds sur terre, il ne veut pas aller trop vite", intervient Abdoulaye Bamba, qui présente la particularité d’avoir été son coéquipier à Angers, de l’être toujours en sélection ivoirienne et de faire désormais partie de ses adversaires en Ligue 1.

"Lors de sa première saison en Ligue 1, au SCO (2016-2017), il n’avait certes pas beaucoup marqué (3 buts), mais il avait montré des choses intéressantes. Sa progression est réelle. Il a gagné en efficacité. Dans les duels, il met beaucoup plus d’impact, je m’en suis rendu compte quand j’ai joué contre lui en championnat", explique le latéral angevin. "Il a voulu rester à Lille, alors que Lyon le voulait (pour 30 M€, ndlr). Je pense qu’il a fait un bon choix. A Lille, il joue dans une équipe où il est important, et Christophe Galtier semble parfaitement le gérer et l’utiliser", apprécie Frapolli.

Nicolas Pépé (LOSC) lors de la rencontre Lille-Montpellier / Ligue 1

Crédit: Getty Images

Une capacité d'adaptation très élevée

Cette saison, Pépé confirme, et améliorer même ses chiffres de la saison précédente où ses treize buts avaient grandement contribué au maintien du LOSC en Ligue 1. "Je n’ai pas attendu l’actuelle saison pour me rendre compte que c’était un des meilleurs attaquants du championnat", intervient Frédéric Bompard, l’adjoint de Rudi Garcia à Marseille. Les Phocéens ont payé pour voir : le 25 janvier dernier, l’international a inscrit un doublé au Vélodrome (2-1), quatre mois après avoir une première fois malmené la défense marseillaise (3-0).

"Il avait déjà marqué au match aller. Pépé a des qualités au-dessus de la moyenne. Il va vite, est adroit devant le but, sait faire marquer, c’est un attaquant très complet", a ajouté Bompard avant d'évoquer le futur de l'attaquant. "Cela semble inévitable qu’il quitte Lille un jour. Peut-être l’été prochain, à moins que le LOSC se qualifie pour la Ligue des champions et qu’il décide de rester une année de plus, comme avait choisi de le faire Eden Hazard (2011-2012). Il sera évidemment intéressant de voir comment il s’adaptera dans un grand club européen. A Lille, il est un peu la star de l’équipe. S’il va au PSG, à Barcelone, au Bayern Munich ou ailleurs, il côtoiera de grands joueurs. Mais sincèrement, je ne m’inquiète pas trop pour lui, il peut s’adapter partout."

Le buteur de Lille, muet depuis le 1er février et la venue de Nice (4-0) et décrit par Bamba comme un homme "souriant, agréable à vivre, bien conseillé", devrait devenir un des cadres de la sélection ivoirienne, qu’il avait intégrée en novembre 2016, lors d’un match amical face à la France à Lens (0-0), quand les Éléphants étaient dirigés par Michel Dussuyer. Absent lors de la CAN 2017 au Gabon, Nicolas Pépé (11 sélections, 3 buts) devrait participer à celle qui se déroulera en Egypte, du 21 juin au 19 juillet prochain. "Il sera un de nos principaux atouts", ajoute Bamba. "Nicolas incarne l’avenir de cette sélection, comme d’autres joueurs de son âge. Il a une belle carrière devant lui… "

https://i.eurosport.com/2019/03/01/2534211.jpg
Ligue 1
Lille tient la cadence du PSG
HIER À 17:54
Ligue 1
David et Doku, décollages imminents ?
23/01/2021 À 23:19