Getty Images

OM : "J’ai eu un burn-out" : Rami a mal digéré la Coupe du monde 2018

"J’ai eu un burn-out" : Rami a mal digéré le Mondial
Par Vincent Guiraud via AFP

Le 17/02/2019 à 21:27Mis à jour Le 17/02/2019 à 21:46

LIGUE 1 - Adil Rami a avoué, dimanche, au Canal Football Club, avoir "eu un burn-out" après le Mondial 2018. Le défenseur des Bleus, sacré champion du monde en Russie en juillet dernier, a eu du mal à se remettre mentalement de l’aventure russe.

Adil Rami a très mal digéré sa Coupe du monde 2018. Si le défenseur marseillais n’avait pas disputé la moindre minute en Russie, il avait eu un rôle important dans le vestiaire des Bleus, sacré pour la deuxième fois de leur histoire. Dans une interview accordée au Canal Football Club, Rami a évoqué cette période difficile.

"J’ai eu un burn-out. J’en ai discuté, j’ai essayé de trouver des solutions. Je savais que je n’étais pas à 100% mentalement et physiquement. J’en ai parlé, j’ai même eu au téléphone un coach mental pour essayer de comprendre. Mais oui, c’était un burn-out." a raconté l’ancien joueur de l'AC Milan.

Absent des terrains depuis le 13 janvier dernier, Rami estime qu’il n’a "pas eu assez de vacances", qu'il n'a pas "eu le temps" de se "vider la tête" en rentrant de Russie. "Mon mental a lâché. Même l'odeur de la pelouse, je ne la ressentais plus. Je n'avais même plus envie de 'taper' les attaquants. Je me forçais, mais je n'y arrivais pas. Parfois j'ai même été agressif avec des gens qui me demandaient des photos, des gens qui me filmaient sans me demander", a-t-il ajouté.

" Je suis content d'avoir été blessé"

En difficulté sur le terrain depuis le début de la saison, le défenseur phocéen, touché à la cuisse depuis le 16 janvier et le match contre Saint-Etienne, se dit heureux d’avoir été éloigné des terrains pendant plus d’un mois. Une déclaration surprenante mais qu'il justifie :"J'étais aigri, avec mon entourage, avec les gens qui étaient autour de moi, chose que je déteste montrer, détaille-t-il encore. Aujourd'hui, je suis content d'avoir été blessé, c'est bizarre mais je suis content d'avoir été aussi longtemps de côté, parce qu'aujourd'hui j'ai enfin faim".

"Après les entraînements je vais faire de la boxe ou du cross-fit, ça ce n’est pas bon pour les attaquants", a-t-il conclu dans un sourire. De nouveau dans le groupe de l'OM pour la réception d'Amiens samedi (succès 2-0 des Olympiens), Adil Rami pourrait faire son retour sur le terrain le week-end prochain. L'OM se déplacera à Rennes. Et Rami aura probablement encore faim.

Adil Rami en conférence de presse lors de la Coupe du monde 2018.
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0