Getty Images

"Maintenant, tout le monde va reparler de l’OM en Ligue des champions..."

"Maintenant, tout le monde va reparler de l’OM en Ligue des champions..."
Par Eurosport

Le 13/04/2019 à 21:24

LIGUE 1 - Grâce à une victoire loin d’être flamboyante face à Nîmes ce samedi (2-1), l’OM est revenu à cinq petits points de l’OL, troisième. Suffisant pour croire en une éventuelle qualification en Ligue des champions ? Rien n’est moins sûr à écouter les Olympiens.

"À Marseille, ça va très vite dans un sens comme dans un autre". Valère Germain, peut-être plus qu’un autre, sait que l’environnement marseillais n’est pas le plus paisible possible. Que quand tout va bien, c’est une douce euphorie qui envahit la Canebière. Et quand tout va mal, c’est un Vélodrome en furie qui accueille les siens. Cette saison, c’était les montagnes russes à l’OM. Après sa victoire face à Nîmes ce samedi(2-1), c’est une semaine tranquille qui attend la bande de Rudi Garcia. Pour une fois.

Car, comme l’a confessé Boubacar Kamara après coup, ce succès "donne de l'espoir". Avec cinq petits points de moins que l’OL et le retour de cadres enfin au niveau, Marseille peut y croire. Mais Germain se méfie. Car il sait que cette situation reste encore très précaire. "Il y a deux mois et demi, on était au bord du gouffre, a expliqué le buteur du soir au micro de beIN Sports. On a fait une très belle série qui nous a permis de remonter, ça faisait trois matches qu’on n’avait pas gagné et tout le monde nous réenterrait. Et maintenant on gagne et on va reparler de nous pour la Ligue des champions".

" Avant la 36e, il y a la 33e"

En effet, preuve de la faiblesse de cette Ligue 1 cru 2018-2019, une petite victoire a permis à l’OM de faire un grand pas pour se rapprocher de l’OL. Une équipe lyonnaise qu’il faudra défier pour la 36e journée pour un nouveau match à enjeu XXL à quelques encablures de la fin ? Visiblement, ce n’est pas le message que voulait faire passer Rudi Garcia après coup.

Interrogé sur le fait de savoir si ses joueurs avaient déjà la tête au choc face au rival lyonnais ? "Avant la 36e, il y a la 33e et Guingamp, a-t-il calmé d’entrée. On a trois matches compliqués donc ce n’est pas le moment de penser à Lyon". Mais, parce que c’est Marseille, nul doute que le Vélodrome a déjà coché la date du match au calendrier. A tort ? Cela dépendra de la propension des Olympiens à enfin renouer avec une forme de régularité dans ses résultats.

Valère Germain buteur face à Nîmes

Valère Germain buteur face à NîmesGetty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0