Getty Images

Rennes : Sabri Lamouchi écarté, Julien Stéphan prend le poste d'entraîneur

Rennes écarte Lamouchi

Le 03/12/2018 à 09:43Mis à jour Le 03/12/2018 à 10:35

LIGUE 1 - Le Stade Rennais a annoncé lundi matin la mise à pied de son entraîneur Sabri Lamouchi, remplacé jusqu'à nouvel ordre par Julien Stéphan, jusque-là en charge de la réserve.

Le match raté de trop. Sabri Lamouchi n'a pas survécu au "naufrage collectif", comme il l'avait décrit, de son équipe face à Strasbourg (1-4). Un jour plus tard, les dirigeants rennais ont choisi de l'écarter. "Le Stade Rennais F.C. ayant décidé de mettre à pied son entraîneur Sabri Lamouchi, Julien Stéphan, entraineur de l'équipe réserve, sera en charge de l’équipe professionnelle durant cette période", explique le club sur son compte twitter.

Depuis plusieurs semaines, Sabri Lamouchi était sur un siège éjectable. Quatorzième de L1, le club d'Ille-et-Vilaine est loin des attentes suscitées par un mercato marqué par les renforts d'Hatem Ben Arfa, Clément Grenier ou encore M'Baye Niang… Cette saison, la sauce n'a pas pris. Le collectif déçoit. Et la défense bretonne, 18e arrière-garde de L1, se montre trop fébrile. Pour le board rennais, il était donc temps de changer quelque chose. Et comme souvent dans ce cas, le premier fusible est l'entraîneur.

Un an sur le banc

Prolongé l'été dernier jusqu'en 2020, Sabri Lamouchi ne sera resté qu'un peu plus d'un an sur le banc des Rouge et Noir. Nommé en novembre 2017 quelques jours après la prise de fonction d'Olivier Létang en tant que président délégué, l'ancien international français, qui a remplacé Christian Gourcuff, avait pourtant su relancer les Bretons pour sa première expérience sur un banc de L1. Sous sa coupe, Rennes a terminé le dernier exercice à la 5e place de la L1, accrochant une qualification pour la phase de groupes de la Ligue Europa.

La confiance gagnée durant ces premiers mois n'aura cependant pas suffi pour le protéger très longtemps. Si le Stade Rennais a toujours un espoir d'aller en 16es de finale de la Ligue Europa après son succès à Jablonec (0-1) jeudi dernier, il n'aura pas survécu au début poussif de son équipe dans l'Hexagone. Les résultats et le niveau de jeu souvent trop de faible de son groupe l'ont mis sur la sellette. Tout comme ses relations avec Olivier Létang qui s'étaient tendues au fil des mois.

Stéphan en pleine lumière pour combien de temps ?

Avec cette mise l'écart, le Stade Rennais, qui va affronter Lyon mercredi, se retrouve de son côté dans le flou. Qui peut lui succéder ? Le doute plane. Il y a quelques semaines les noms de Jocelyn Gourvennec et Rémi Garde avaient circulé. Mais le premier a signé à Guingamp. Et le deuxième, qui est actuellement sur le banc de Montréal en MLS, avait balayé cette possibilité d'un revers de main. En attendant d'y voir plus clair, Julien Stéphan va assurer l'intérim.

Le fils de Guy, fidèle adjoint de Didier Deschamps, avait failli filer à Monaco pour être l'adjoint de Thierry Henry il y a quelques semaines. Mais Rennes s'était débrouillé pour le bloquer en se montrant très gourmand. Auteur d'un excellent travail avec la réserve rennaise depuis des années et alors qu'il a contribué aux montées en puissance de certaines pépites rennaises (Dembélé, Gélin, Gnagnon…), il va se retrouver en pleine lumière pendant quelques jours.

0
0