Getty Images

Saint-Etienne - PSG (0-1) - L'antisèche : Tant qu'il y a Mbappé…

L'antisèche : Tant qu'il y a Mbappé…

Le 18/02/2019 à 00:23Mis à jour Le 18/02/2019 à 09:08

LIGUE 1 - Sans Neymar, sans Marco Verratti et globalement sans idée, le PSG s'en est remis à un but prodigieux de Kylian Mbappé pour s'imposer à Saint-Etienne (0-1), dimanche soir, et poursuivre sa marche triomphale vers le titre. L'attaquant parisien a idéalement bouclé une semaine où il était particulièrement attendu. Et où il a prouvé sa capacité à porter son équipe. Notre antisèche.

Le jeu : Mbappé a puni des Verts sans ambition

Ce match a longtemps ressemblé à une partie d'échecs bien trop tactique pour ne pas être ennuyeuse. Saint-Etienne a joué sans véritable attaquant de pointe et sans ambition, sans même tenter de profiter de l'absence de Marco Verratti pour presser un PSG souvent en difficulté dans la relance quand il est privé de l'Italien. Paris a d'ailleurs peiné pour déséquilibrer un bloc vert très replié. Mais l'équipe de Thomas Tuchel ne s'est pas énervée. Elle est restée concentrée. Elle a attendu son heure. Et celle-ci est venue sur une erreur de relance stéphanoise magistralement exploitée par Kylian Mbappé.

Kylian Mbappé a inscrit un but sublime à Saint-Etienne

Kylian Mbappé a inscrit un but sublime à Saint-EtienneGetty Images

Les joueurs : L'erreur fatale de Ruffier

Mbappé restera incontestablement l'homme de ce match avec son but sublime. Au départ de l'action, il y a cette relance hasardeuse de Stéphane Ruffier. Décisif plus tôt dans le match dans un duel face à Julian Draxler, le gardien stéphanois a finalement précipité la défaite de son équipe avec cette erreur. Mathieu Debuchy, plutôt performant par ailleurs dans une défense à trois, a contribué à cette erreur en couvrant Mbappé sur cette phase de jeu. Les deux hommes symbolisent la frustration d'une équipe stéphanoise où Yann M'Vila a joué juste, à l'inverse d'un Wahbi Khazri très nerveux. A Paris, Leandro Paredes n'a pas su se fondre dans le collectif pour sa première titularisation. Comme toujours, Thiago Silva a été impérial.

Le facteur X : Bernat, le rouge était tout près

Le PSG aurait probablement dû se retrouver à dix peu avant l'heure de jeu. Déjà averti, Juan Bernat s'est rendu coupable d'un geste dangereux sur Timothée Kolodziejczak qui pouvait être sanctionné d'un second carton jaune. Benoît Bastien a été indulgent avec le défenseur parisien en ne lui donnant pas cet avertissement. Et Thomas Tuchel n'a pas pris le moindre risque en remplaçant immédiatement l'Espagnol par Colin Dagba, auteur d'un sauvetage décisif devant Gabriel Silva quasiment dans la foulée (62e). Paris s'en est tiré à son avantage sur ce fait de jeu. Pas Saint-Etienne.

La stat : 19

Kylian Mbappé collectionne les statistiques ahurissantes. Il en compte une de plus après avoir inscrit le but de la victoire à Saint-Etienne. Son 19e cette saison en Ligue 1, en seulement 18 matches. Aucun joueur n'avait réussi cette performance sur les 45 dernières années. Le prodige du football français a encore frappé à Geoffroy-Guichard. Il a confirmé, si besoin était de le rappeler, qu'il faisait partie du club très fermé des joueurs hors-norme.

Le tweet d'un génie

La décla : Jean-Louis Gasset (entraîneur de Saint-Etienne)

" On a perdu sur un but venu d'ailleurs, d'un joueur de 20 ans, qui sera bientôt le meilleur joueur du monde."

La question : Mbappé a-t-il encore franchi un cap cette semaine ?

Ce n'est pas sur ce but, si beau soit-il, qu'on peut dresser ce constat. Pas pour un joueur qui a tellement contribué au titre de champion du monde des Bleus l'été dernier. Pas pour un joueur qui vient de terminer deux années d'affilées dans le Top 10 du classement du Ballon d'Or alors qu'il n'avait même pas 20 ans. Pas pour un joueur qui n'en finit plus de faire exploser les records de précocité. Mbappé est un phénomène et tout le monde le savait.

Mais cette semaine n'aura pas moins marqué un cap dans son début de carrière au PSG. Il y a eu Manchester, où il a inscrit le deuxième but parisien et mis l'Angleterre à ses pieds. Mbappé y était attendu. Il n'avait pas spécialement brillé dans les grands rendez-vous européens de Paris jusqu'ici. Il avait un rôle encore plus important à jouer dans une équipe privée de ses deux autres joueurs phares en attaque, Edinson Cavani et Neymar. Mbappé a fait mieux que l'assumer.

Et il y a eu Saint-Etienne. L'importance du rendez-vous n'était que relative pour un PSG ultra-dominateur en Ligue 1 et tourné vers l'Europe. Justement. Mbappé ne l'a pas négligé et c'est bien pour cela qu'il en est déjà là. Il y a la maturité et le professionalisme. Et sur son but, il y a tout le reste. La classe du geste, mais aussi la concentration du buteur pour être au bon endroit et au bon moment. Ce talent unique qui ferait oublier à quel point Paris, même sérieux, a semblé insipide sans Neymar et Verratti. Des créateurs pourtant irremplaçables. Mais tant qu'il y a Mbappé...

Thomas Tuchel félicite Kylian Mbappé pour son but lors de Saint-Etienne-PSG / Ligue 1

Thomas Tuchel félicite Kylian Mbappé pour son but lors de Saint-Etienne-PSG / Ligue 1Getty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0