Getty Images

C'est toujours dans la souffrance, mais l'OM avance

C'est toujours dans la souffrance, mais l'OM avance

Le 20/04/2019 à 18:51Mis à jour Le 20/04/2019 à 19:08

LIGUE 1 - L'OM continue son retour aux affaires. Auteur d'un match inégal, le club phocéen a signé une victoire importante dans la course à l'Europe sur la pelouse de Guingamp (1-3), samedi, lors de la 33e journée, et prend provisoirement la 4e place à Saint-Etienne.

L'OM prend un malin plaisir à vivre dangereusement. Cela lui a coûté des points cette saison. Il ne s'en est pas fallu de grand-chose que ce soit encore le cas à Guingamp. Mais pour quelques millimètres venus priver Marcus Thuram d'un but égalisateur, la formation de Rudi Garcia a pu faire fructifier son avantage acquis en première période grâce aux buts de Luiz Gustavo et Lucas Ocampos. Les Marseillais ont souffert après la réduction de l'écart de Yeni Ngbakoto avant de sceller leur victoire dans le temps additionnel par Valère Germain (1-3) et rester dans la course au podium.

Marseille et Guingamp n'ont pas vraiment brillé par leurs qualités défensives cette saison. Cela s'est confirmé en Bretagne. Pour le plus grand regret des Guingampais. La plus mauvaise défense de Ligue 1, 60 buts encaissés désormais, a étalé toutes ses limites dans une première période qui lui a été fatale. Dimitri Payet a été le premier à en profiter. Le Réunionnais a eu tout son temps pour délivrer un ballon repris victorieusement, en deux temps, par Luiz Gustavo (0-1, 4e). Lucas Ocampos, tout seul au second poteau sur un centre de Florian Thauvin, n'a eu aucune peine à lui emboîter le pas (0-2, 40e).

Thuram puis Germain : la réussite était du côté de l'OM

Un break d'avance, ce n'était pas superflu. Car il y a toujours autant de courants d'air dans cet OM. Nolan Roux (29e) et Marcus Thuram (38e) n'ont pas su les exploiter lors du premier acte. Yeni Ngbakoto, entré à la pause, y est parvenu. Plus vif que Duje Caleta-Car, il trouvé les filets dans un angle pourtant fermé sur un centre de Mehdi Meghem au premier poteau (1-2, 56e). En souffrance depuis la reprise, l'OM aurait pu être plus durement puni. Mais pour une poignée de millimètres, le ballon n'a pas franchi la ligne de but sur une tête de Marcus Thuram venue préalablement heurter le dessous de la barre (63e).

La réussite était du côté de l'OM. Cela s'est confirmé en fin de match sur le but de Valère Germain d'une frappe qui a elle aussi trouvé la barre, avant de renter dans le but cette fois-ci (1-3, 90e+1). Ce n'est pas anodin dans la lutte pour la troisième place. Provisoirement quatrièmes avec un point d'avance sur Saint-Etienne et toujours à cinq longueurs de l'OL, vainqueur d'Angers vendredi (2-1), les Olympiens ont bien entamé ce sprint final dans la foulée de leur succès face à Nîmes (2-1). Lui aussi acquis dans la douleur. Mais Marseille ne sait manifestement pas vivre autrement.

La joie des joueurs de l'OM face à Guingamp

La joie des joueurs de l'OM face à GuingampGetty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0