Une ovation pour une première ! Difficile de faire mieux. Quatre jours après avoir décroché son titre en Coupe de France, le Stade Rennais a eu la confirmation qu'il possède une belle promesse dans son effectif avec Eduardo Camavinga. Ce mardi, le jeune milieu de terrain est devenu le 1er joueur né en 2002 à débuter un match dans les cinq grands championnats européens. Et il ne s'est pas contenté de ça. Loin de là. Il en a profité pour démontrer son talent que l'on dit grand en Bretagne. Jusqu'à se faire ovationner par le public rennais à sa sortie.
Durant ses 63 minutes sur la pelouse du Roazhon Park, le jeune Congolais a affiché une maturité presque déconcertante. Au cœur du jeu aux côtés de Jakob Johansson, Camavinga n'a tout simplement pas fait ses 16 ans. Jouant sans en rajouter avec son physique longiligne et son élégance, il a affiché sa qualité technique. Et sa sérénité. Son match est d'une propreté assez bluffante : 100% de passes réussies et 77% des duels gagnés ! Cerise sur le gâteau, il est à l'origine du premier but rennais où son pressing a fait la différence.
Ligue 1
Monaco se remet à l'endroit
HIER À 17:04
C'est sûrement un futur très grand
Ce n'est pas forcément une surprise à Rennes. Le SRFC salive depuis quelques temps déjà en pensant à l'avenir du milieu relayeur, arrivé à 11 ans en provenance de Fougères en 2013. Champion de France U17 la saison passée, Camavinga ne cesse depuis de confirmer. Et gravit toutes les étapes à vitesse grand V. Le plus jeune joueur de l’Académie du Stade Rennais à avoir signé un contrat professionnel en décembre dernier fait d’ailleurs aujourd'hui partie prenante du groupe de Julien Stephan. "C'est un jeune que je connais bien depuis un moment, qu'on intègre progressivement, a glissé le technicien breton après le match. Il ne faut pas non plus lui brûler les ailes, mais on sait que c'est un jeune joueur qui a un très gros potentiel, qui va grandir au club et qui va, j'espère pour lui, dans les mois à venir s'installer durablement dans l'équipe".
En attendant, le jeune entraîneur du Stade Rennais l'a déjà lancé à quatre reprises en L1 depuis le 6 avril dernier. Du haut de son 1m82, le natif de Miconje accumule cette expérience précieuse et déçoit rarement. A l'image de sa prestation de mardi, où le grand espoir du Stade Rennais a été éblouissant pour un gamin de 16 ans et cinq mois. "C'est sûrement un futur très grand", a conclu Daniel Bravo, qui commentait le match sur BeIN Sports. Une autre manière de l'ovationner.
Ligue 1
"J'ai dit à Téji : Tu n'as pas d'autres ambitions ?" : Pourquoi Savanier ne vise pas plus haut
23/10/2021 À 10:21
Ligue Europa
Braquage à la monégasque
21/10/2021 À 20:50