Getty Images

"Wahbi est un garçon qui ne triche pas" : Khazri, la belle affaire des Verts

"Wahbi est un garçon qui ne triche pas" : Khazri, la belle affaire des Verts

Le 15/02/2019 à 14:16Mis à jour Le 17/02/2019 à 20:01

LIGUE 1 - Déjà auteur de 12 buts, Wahbi Khazri réalise probablement la meilleure saison de sa carrière. L’attaquant international tunisien de Saint-Etienne s’épanouit dans un rôle encore plus offensif depuis son retour en France après son passage à Sunderland.

Cela fait exactement un mois que Wahbi Khazri n’a ni marqué, ni fait marquer, que ce soit en trois matches de championnat, où lors de la courte apparition de l’ASSE en Coupe de France, abrégée par Dijon en seizièmes de finale (3-6). Mais le peuple Vert, qui a de la mémoire, ne lui en veut pas. Car c'est lui qui avait offert un succès à Guingamp (1-0, le 12 janvier), et un autre, quatre jours plus tard, face à Marseille (2-1), grâce à un doublé, son deuxième de la saison après celui réussi contre Monaco (2-0, le 28 septembre). Et avec douze réalisations, il a déjà largement battu son propre record personnel de neuf buts, un plafond atteint avec Bastia, alors en Ligue 2 (2011-2012), Bordeaux (2014-2015) et Rennes la saison dernière.

Les années précédentes, Khazri savait marquer, mais dans des proportions moindres que depuis son arrivée à Saint-Etienne, en juillet dernier, pour quatre ans. Le Tunisien, sous contrat avec Sunderland et prêté en 2017-2018 à Rennes, avait coûté 7 millions d'euros à l’ASSE, hors bonus, en plus d’un salaire mensuel net de 200 000 €. Aujourd’hui, les décideurs foréziens ne regrettent pas l’investissement réalisé.

" J'ai presque envie de dire qu'à l'ASSE il y a Khazri et les autres."

"Si Saint-Etienne est aussi bien classé, Khazri y est pour beaucoup. Il évolue dans une position plus haute qu’avant, et comme c’est un joueur complet, adroit et technique, il est capable de marquer et de faire marquer. En ce moment, j’ai presque envie de dire qu’à l’ASSE il y a Khazri et les autres", explique Antoine Kombouaré, l’entraîneur de Dijon à propos d’un joueur qu’il a souvent croisé, la dernière fois lors du succès du DFC à Geoffroy-Guichard en Coupe de France (6-3, le 23 janvier).

L’ancien joueur de Bastia avait perdu le goût des statistiques affriolantes lors de son séjour en Angleterre entre janvier 2016 et août 2017, dans un club finalement relégué en Championship : 41 matches toutes compétitions confondues, pour un total maigrichon de trois buts et deux passes décisives.

Pourtant, Nabil Maâloul, l’ancien sélectionneur de la Tunisie (avril 2017-juillet 2018) ne considère pas le passage de son ancien joueur au Royaume-Uni comme un véritable échec. "C’était son premier exil, dans un championnat qu’il découvrait, et dans un club qui n’allait pas bien. Cela ne s’est pas passé comme il l’imaginait, il a traversé des moments difficiles, s’est sans doute endurci, mais il a su rebondir. Revenir en France, à Rennes, fut une excellente décision."

En Bretagne, Khazri a été repositionné dans un rôle encore plus offensif, et Maâloul l'a utilisé de la même façon avec les Aigles de Carthage, ce qui lui a permis d’inscrire deux buts lors de la dernière Coupe du Monde.

Wahbi Khazri / Coupe du monde 2018

Wahbi Khazri / Coupe du monde 2018Getty Images

Maâloul : "Saint-Etienne a fait de gros efforts pour le recruter, et Wahbi y a été sensible"

Le technicien tunisien a vu le rendement de Khazri évoluer depuis son retour en France, à Rennes d’abord, à Saint-Etienne ensuite. "Comme c’est un joueur capable d’être performant sur tous les fronts de l’attaque, car il sent le jeu, je ne suis pas étonné qu’il se soit très vite affirmé comme un buteur. Il a une bonne technique, il va vite, et il sait faire les bons choix. C’est un attaquant qui peut marquer et faire marquer car il est adroit, son registre est complet", poursuit Nabil Maâloul. "Sa vitesse lui permet souvent de faire la différence sur les petits espaces, ou sur dix mètres. Il a aussi cette qualité d’avoir un bon sens du placement et de faire de bons appels."

L’ancien sélectionneur de la Tunisie insiste en revanche sur la perfectibilité du Stéphanois dans le jeu aérien. "Il n’aime pas spécialement cela, ce n’est pas trop son truc. Mais je pense qu’il pourrait s’améliorer et en profiter pour marquer davantage de buts."

L’efficacité de Khazri, très à l’aise dans le système de jeu voulu par Jean-Louis Gasset, l’entraîneur stéphanois, s’explique aussi selon Maâloul par le nouvel environnement de l’attaquant. "Wahbi, c’est un affectif, il a besoin de se sentir aimé. Saint-Etienne a fait de gros efforts pour le recruter, et Wahbi y a été sensible. Comme c’est un garçon qui ne triche pas, il donne beaucoup en retour." Avec l’attaquant tunisien, l’ASSE a réalisé une des meilleures affaires du mercato estival. Un flair qui pourrait permettre aux Verts de retrouver l’Europe, un peu plus de deux ans après leur dernière apparition sur la scène continentale.

Wahbi Khazri et Yann M'Vila avec le maillot de Saint-Etienne / Ligue 1 saison 2018-2019

Wahbi Khazri et Yann M'Vila avec le maillot de Saint-Etienne / Ligue 1 saison 2018-2019Getty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0