Getty Images

Pour Paris, le talent a suffi

Pour Paris, le talent a suffi

Le 04/12/2019 à 23:00Mis à jour Le 04/12/2019 à 23:33

LIGUE 1 - Avec des buts de Neymar et Kylian Mbappé - titularisés pour la première fois de la saison ensemble -, le PSG a signé une troisième victoire de rang en L1 en l'emportant contre Nantes (2-0). Paris conserve cinq longueurs d'avance sur Marseille en tête du classement.

Malgré la première titularisation de Neymar et Kylian Mbappé ensemble cette saison, le PSG a eu toutes les peines du monde à se défaire du FC Nantes, très solide et discipliné derrière. Les hommes de Thomas Tuchel ont fait la différence après la pause, grâce à des buts marqués par les deux stars (2-0). Sans réellement convaincre, hormis pendant un gros quart d'heure au retour des vestiaires, le club de la capitale s'en sort au forceps pour reprendre cinq points d'avance sur Marseille au classement (avec un match en moins). Pour la manière, on repassera.

On s'attendait à du football champagne. On n'a pu en boire qu'une gorgée lors du second acte, au moment où les Parisiens se sont décidés à accélérer. Et quand le trio magique Di Maria-Neymar-Mbappé s'est mis en action, même l'application nantaise n'a rien pu faire. Bien décalé par le Brésilien sur la droite, l'Argentin s'est fendu d'un centre de l'extérieur du pied pour que le Français, pourtant en avance, puisse signer une magnifique madjer (1-0, 52e). Une illumination dans une soirée bien terne, marquée par un déchet rarement vu dans les rangs parisiens.

Kylian Mbappé avec Angel Di Maria, PSG 2019

Kylian Mbappé avec Angel Di Maria, PSG 2019Getty Images

Le PSG a ronronné

Car le PSG a perdu 146 ballons dans cette rencontre et n'a tiré qu'à 4 reprises pendant les 45 premières minutes, deux statistiques qui symbolisent le mal parisien, en l'occurrence cette nonchalance et ce manque d'exigence quand cela compte moins. Il faut aussi souligner la performance des Canaris, très cohérents défensivement pour enquiquiner les Parisiens. Ils ont même inquiété Keylor Navas, auteur de trois parades importantes pour empocher un énième clean sheet au Parc des Princes (59e, 90e+2, 90e+3).

Par ailleurs, le PSG a failli se faire avoir par l'arbitrage, quand l'assistance vidéo a refusé un but à Neymar pour une faute légère de Julian Draxler sur Imran Louza à la réception d'un corner (43e). Le Brésilien, volontaire mais imprécis, parfois agacé, a fini par noircir sa feuille. Sur l'une des rares boulettes adverses, à savoir une mauvaise passe en retrait de Nicolas Pallois pour Alban Lafont, Mauro Icardi a obtenu un penalty transformé par Neymar, qui a dû le tirer une deuxième fois (2-0, 85e). Le break, bien payé, était donc fait, à un moment où les Parisiens s'étaient de nouveau arrêtés de jouer.

A défaut de proposer une expression collective aboutie, le PSG s'en est une fois encore remis au talent de ses stars pour signer une troisième victoire de suite en championnat et prolonger la panne de résultats du FC Nantes, définitivement dans le dur après un départ canon. Il n'y a dès lors pas grand-chose à retenir de cette première vraie association Neymar-Mbappé, sinon qu'ils sont tous les deux capables de faire la différence. Ce que l'on savait déjà.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0