Getty Images

La déception a été vite digérée : Rennes gifle Montpellier

La déception a été vite digérée : Rennes gifle Montpellier

Le 08/03/2020 à 18:51Mis à jour Le 08/03/2020 à 19:30

LIGUE 1 - Battu par Saint-Etienne en demi-finale de la Coupe de France il y a trois jours (2-1), Rennes a relevé la tête avec la manière contre Montpellier dimanche (5-0). Supérieurs dans tous les domaines, les Bretons ont concrétisé leur domination grâce à Faitout Maouassa, Adrien Hunou (doublé), Flavien Tait et Romain Del Castillo. Le SRFC (3e) n'a plus que six points de retard sur l'OM (2e).

Après la déception, la correction. Battu en demi-finale de la Coupe de France à la dernière seconde par Saint-Etienne un peu plus tôt cette semaine (2-1), Rennes s’est relevé de la meilleure des manières devant son public : en infligeant une correction monumentale à Montpellier (5-0). Auteurs d’une prestation époustouflante, les Bretons ont marché sur leur adversaire afin de revenir à six points de la deuxième place et de l’OM.

Quoi de mieux pour se relever, après une claque, que d'infliger une "manita" ? Secoué par son élimination de la Coupe de France au terme d’un scénario cruel il y a trois jours, Rennes a rebondi avec la manière, et relancé la chasse aux Marseillais en cette fin de saison de Ligue 1. Les joueurs de Julien Stéphan, emmenés par un grand Eduardo Camavinga au milieu de terrain, mais surtout très disciplinés au pressing et qui n’ont jamais cessé d’attaquer, ne sont plus si loin de l’OM, alors que les Olympiens semblent marquer le pas ces dernières semaines.

Camavinga, Tait et Hunou ont régalé le Roazhon Park

Les Rouge et Noir ont attaqué le match très fort et ont été récompensés d’une grosse première demi-heure, en inscrivant deux buts. D’abord par Faitout Maouassa, déjà buteur lors du dernier match contre Toulouse, et qui a surpris Geronimo Rulli d’une superbe frappe enroulée du droit (1-0, 9e). Puis grâce à Adrien Hunou, titularisé à la place de Mbaye Niang et qui a creusé l’écart sur un bon service de Flavien Tait, lui aussi très en vue ce dimanche (2-0, 28e). Montpellier a été souvent étouffé dans le premier acte, mais il aurait pu aussi s’en sortir mieux.

Les Héraultais ont toutefois payé leur manque d’efficacité (1 tir cadré sur 11 tentés). Andy Delort aurait pu être récompensé de ses nombreux efforts sur le front de l’attaque, mais sur un retourné somptueux, il a vu le ballon échouer sur le poteau (36e). Quelques instants plus tôt, c’est son compère d’attaque, Gaëtan Laborde, qui avait placé sa tête sur la barre du but d’Edouard Mendy (23e). Le MHSC n’a plus réussi à faire trembler la défense bretonne par la suite, et c’est Rennes qui s’est baladé pour faire craquer son adversaire.

Tait a lancé le festival d’une frappe bien placée du droit (3-0, 68e). Puis c’est Romain Del Castillo qui s’est invité à la fête, sur penalty, inscrivant son premier but en championnat depuis août dernier (4-0, 73e). Enfin, Hunou s’est offert un doublé, sur un nouveau penalty obtenu par Sacha Boey (5-0, 87e). De quoi, sous la pluie, faire virer le Roazhon Park dans l’euphorie. Rennes tient fermement sa place sur le podium. Et pour l'en déloger, il faudra s'employer.

Flavien Tait (Rennes) contre Montpellier

Flavien Tait (Rennes) contre MontpellierGetty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313