Getty Images

"Lyon sans les penalties, c'est une équipe moyenne"

"Lyon sans les penalties, c'est une équipe moyenne"

Le 22/02/2020 à 00:00Mis à jour Le 22/02/2020 à 08:48

LIGUE 1 - Excédés par les différents faits de jeu lors du match d'ouverture de la 26e journée de Ligue 1, les Messins ont tour à tour fait des déclarations remarquées à la mi-temps et à la fin du match. Le penalty sifflé en faveur de l'OL juste avant la pause a particulièrement agacé Fabien Centonze.

Fabien Centonze, Matthieu Udol, Vicent Hognon... Tous se sont exprimés, à la mi-temps et à la fin du match qui opposait le FC Metz à l'Olympique Lyonnais, pour réagir aux différents faits de jeu qui ont marqué la rencontre. Juste avant la pause, Eric Wattellier a sifflé un penalty en faveur de Lyon pour une main d'Udol dans la surface, après avoir mis de longues minutes à consulter le VAR. Un premier événement qui a poussé Centonze à sortir de ses gonds auprès de Canal+ : "Lyon, sans les penalties, c'est une équipe moyenne". Le décor était déjà planté.

" Il a choisi la voie de la facilité en sifflant penalty pour l'OL, comme souvent"

En seconde période, un second fait de jeu va agiter la fin du match. Dans la surface, le capitaine du FC Metz Habib Diallo a gifflé Marçal et a logiquement été expulsé. Mais les Messins ne décolèrent pas, et vont en remettre une couche au micro de Canal + après la rencontre. Matthieu Udol, qui a provoqué le penalty en première période, a ouvert le bal : "Ils (les joueurs lyonnais, ndlr) pleuraient beaucoup. L'arbitre a un peu choisi son camp... même s'il a aussi sifflé pour nous. Il y a quand même un sentiment d'injustice".

Après Udol, c'est son entraîneur Vincent Hognon qui est monté au créneau. "Je pense que le penalty est un tournant essentiel du match. Mais quand on n'arrive pas à se décider en six minutes, on ne siffle pas, a-t-il estimé. Je pense que l'arbitre n'avait pas pris sa décision après avoir vu les images, mais il a choisi la solution de facilité: siffler un penalty pour l'OL à ce moment." Un penalty qui a été retiré après que Alexandre Oukidja a quitté sa ligne avant la frappe. Ce qui a provoqué la colère du stade Saint-Symphorien. "Oukidja est sorti de sa ligne, je ne conteste pas que l'arbitre ait fait retirer le penalty", a reconnu Hognon.

Les Lyonnais pas rancuniers

Une fois ces déclarations faites, ce sont les joueurs et dirigeants lyonnais qui sont passés au micro de Canal +. Et Juninho, le directeur sportif des Gones, n'a pas semblé touché par ces déclarations et a préféré tempérer : "Je les comprends... Quand tu sors d'un match, tu n'es pas capable de réfléchir normalement. Moi, j'ai peut-être déjà fait ça dans ma carrière. Quand tu perds un match comme ça à la maison, avec un penalty avec la VAR, le penalty retiré, le rouge... Peut-être que les joueurs ont réagi à chaud".

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313