Le LOSC a pris le bon virage. Les joueurs de Lille sont allés chercher une victoire aussi précieuse que logique sur la pelouse de Nantes (0-1), dimanche, dans le cadre de la 27e journée. Ils enchaînent ainsi un second succès de rang qui leur permet de rester à une longueur de Rennes et du podium. La course à la Ligue des champions est lancée et les Nordistes sont armés pour la remporter.

Ligue Europa
Edouard, la Ligue Europa pour préparer son envol du Celtic
IL Y A 5 HEURES

Après la victoire rennaise samedi à Toulouse (0-2), les Dogues devaient tenir le rythme et sont entrés dans cette rencontre charnière avec beaucoup d’envie. Ils ont tout de suite pressé haut pour se projeter rapidement vers la surface adverse après la récupération du ballon. Jonathan Ikoné a donné le ton en dribblant superbement Nicolas Pallois et Charles Traoré d’une roulette avant de rater son tir (7e).

Peu inspiré dans sa sortie loin de sa surface, Alban Lafont, lui, été averti pour une charge sur Victor Osimhen qui symbolisait la fébrilité défensive nantaise (8e). Pourtant, malgré les nombreuses occasions nordistes, les Canaris et leur portier ont tenu bon. Lafont a remporté son duel face à Loïc Rémy (23e) puis claqué la reprise de José Fonte sur un des nombreux corners obtenus par les Dogues (25e) et le score était toujours vierge à la pause.

André délivre Lille

Si Nantes a cherché à montrer davantage d’envie en seconde période, son gardien a de nouveau dû s’employer. Il a détourné in extremis et du pied le petit centre de Zeki Celik que Loïc Rémy attendait devant le but grand ouvert (51e). Il a aussi signé une parade capitale sur la reprise fouettée de Jonathan Bamba (54e) mais n’a rien pu sur la tête décroisée au premier poteau signée Benjamin André sur un corner de Renato Sanches venu de la droite (0-1, 58e). Auteur de son second but de la saison en championnat, l’ancien Rennais a logiquement débloqué la situation.

Loïc Rémy sur un lob mal ajusté (64e) et Victor Osimhen, contré in extremis par Andrei Girotto (81e) n’ont pas réussi à mettre les visiteurs nordistes à l’abri d’une réaction nantaise. Peu importe, les Canaris, qui auraient pu réaliser un excellent coup au classement, n’ont jamais su confirmer leurs bonnes dispositions aperçues lors de leur victoire à Marseille lors de la précédente journée (1-3). Peu inspirés et inoffensifs, ils se sont montrés dangereux uniquement sur une tête de peu hors-cadre de l’actif Pallois sur corner (89e). Beaucoup trop peu pour se mettre en travers de la route de Lillois bien plus déterminés à atteindre leurs objectifs de fin de saison.

Ligue 1
Lille garde son invincibilité mais cède la place de leader au PSG
25/10/2020 À 17:41
Ligue Europa
Avec la manière, le LOSC sauve l'honneur français en Europe
22/10/2020 À 20:51