Getty Images

Lille rate le coche et noircit un peu plus son bilan à l'extérieur

Lille rate le coche et noircit un peu plus son bilan à l'extérieur

Le 12/01/2020 à 18:59Mis à jour Le 14/01/2020 à 20:14

LIGUE 1 - Ce LOSC-là ne pourra pas prétendre à grand chose s'il n'améliore pas son bilan à l'extérieur. Ce dimanche, dans un match animé par deux expulsions (Mendyl pour Dijon et Soumaré pour Lille, les hommes de Christophe Galtier ont été dominés par le DFCO (0-1). Dijon remonte à la seizième place, Lille fait du surplace à la 5e place.

Lille ne sait décidément pas voyager. Ce dimanche, dans le cadre de la 20e journée de Ligue 1, le LOSC s'est incliné, sur la pelouse de Dijon (1-0). Le DFCO s'en est remis à son capitaine Julio Tavares (47e) pour signer un nouvel exploit à domicile, dans son antre de Gaston Gérard, alors que les deux formations ont terminé la rencontre à 10 contre 10, après les expulsions d'Hamza Mendyl (21e), puis de Boubakary Soumaré (67e). Au classement, le club bourguignon remonte à la 16e place, et prend quatre points d'avance sur le barragiste Amiens. De leur côté, les hommes de Christophe Galtier, qui avaient la possibilité de s'installer sur le podium en cas de succès, sont désormais cinquièmes.

Après le PSG, l'OM, Dijon a donc accroché un nouveau "gros" à son tableau de chasse. Cinquième de Ligue 1, mais dix-huitième loin de ses bases, le LOSC a encore une fois manqué de solutions. Ce sont d'ailleurs les locaux qui sont entrés de plain-pied dans cette rencontre. Devant, Mounir Chouiar ou encore Stephy Mavididi se sont joués de la défense lilloise, tout en faisant le spectacle. Chouiar n'a d'ailleurs pas attendu bien longtemps, avant de chauffer les gants de Mike Maignan, sur une demi-volée du gauche (1re).

Et alors que Dijon était sur une vraie bonne dynamique dans cette rencontre, le tournant du match est intervenu à la 21e minute de jeu. Coupable d'un très mauvais geste sur Luiz Araujo, Hamza Mendyl a écopé d'un carton rouge direct, laissant ainsi ses partenaires en infériorité numérique. Toutefois, les Dijonnais ne se sont pas désunis pour autant, bien au contraire. Stéphane Jobard, bien incapable de savoir qui "sacrifier" devant, a même attendu un quart d'heure de jeu, avant d'effectuer son changement et faire rentrer un défenseur.

Alfred Gomis était infranchissable

C'est finalement Stephy Mavididi qui a dû rejoindre les vestiaires plus tôt que prévu, suppléé par Ahmad Ngouyamsa Nounchil. Un coaching qui s'est finalement avéré payant. Durant cette rencontre, Lille s'est fait surprendre sur de longues touches, à plusieurs reprises. Et c'est notamment sur l'une d'entre elles, effectuée par le jeune joueur entrant de 19 ans, qu'est intervenu l'unique but de la rencontre. Après une déviation de la poitrine de Mama Baldé, déjà à son avantage plus tôt dans la rencontre (6e, 43e), Julio Tavares a ensuite ajusté Mike Maignan, d'une frappe puissante du droit (47e, 1-0), pour son quatrième but de la saison.

Cueilli à froid dès le retour des vestiaires, Lille, malgré la réelle qualité de son effectif, s'est montré bien tendre, à 11 contre 10, et tout autant à 10 contre 10, lorsque Boubakary Soumaré a écopé d'un second carton jaune, synonyme d'expulsion (67e). Luiz Araujo (14e), Xeka (37e), Jonathan Ikoné (40e) et Victor Osimhen (45e+2, 86e) ont mis à contribution Alfred Gomis. Mais l'international sénégalais était décidément bien infranchissable. Ce n'est pas Jonathan Bamba, pourtant auteur d'un centre-tir vicieux, qui pourrait dire le contraire (85e).

En face, ce sont même les Dijonnais qui auraient pu doubler la mise, mais ni Mounir Chouiar (51e), ni Jhonder Cadiz (90e+3) n'ont mis assez de puissance dans leur reprise respective. Seul le Groupama Stadium de l'Olympique Lyonnais a souri aux Lillois cette saison, à l'extérieur, en championnat. Bien trop peu pour une équipe qui vise le haut du tableau.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0