Strasbourg comme Lyon. Et un point commun : Neymar. Longtemps, un Olympique Lyonnais peu ambitieux a résisté à un Paris Saint-Germain peu inspiré ce dimanche en clôture de la 6e journée (0-1). Avant que Neymar, sur un exploit individuel, vienne encore sauver les siens. Il ne restait plus que trois minutes à jouer dans le temps règlementaire, la défense lyonnaise semblait en place mais le Brésilien a trouvé la faille pour offrir trois nouveaux points au PSG. Un succès qui permet aux Parisiens d'occuper le fauteuil de leader avec trois points d'avance sur Angers et Nice, quatre sur Rennes et l'OM. Lyon stagne lui à la 9e place et n'a plus gagné depuis son 6-0 contre Angers, le 16 août dernier.

Ligue 1
"Guardiola à Angers, est-ce que ce serait le même Guardiola ?"
IL Y A 9 HEURES

Navas jamais inquiété

L'Olympique Lyonnais, qui restait sur deux victoires au Groupama Stadium face au PSG, avait réservé une petite surprise à son adversaire du soir. Un 3-5-2 qui envoyait Tousart et Traoré sur le banc. Sans Verratti mais avec Choupo-Moting au coup d'envoi, Paris n'a pas été si perturbé que ça et prenait peu à peu le dessus sur une équipe lyonnaise très souvent étouffée dans son camp. La première mèche venait par Choupo-Moting qui obligeait Lopes à se coucher sur son tir croisé suite à un beau décalage de Di Maria sur la droite de la surface (12e).

Dix minutes plus tard, Neymar se créait la meilleure occasion de la première période. Le Brésilien, sifflé par le Groupama Stadium, bénéficiait d'un contre favorable pour se présenter face à Lopes. Déséquilibré, le numéro 10 du PSG ne parvenait pas à tromper le portier qui réalisait la parade du pied gauche. Côté OL, on venait de temps à autre à visiter le camp adverse mais jamais pour inquiéter Navas. A la pause, les Lyonnais ont tiré sept fois au but. Sept fois en dehors de la surface pour aucun cadré.

Il fallait tout simplement attendre la 49e minutes pour voir une première tentative lyonnaise dans la surface, celle d'Aouar qui essayait de reprendre tant bien que mal un centre de Koné. Ce n'était toujours pas cadré et le scénario ressemblait encore à la première période : un PSG installé dans le camp adverse et un OL trop mauvais techniquement pour se sortir des griffes adverses.

Angel Di Maria (PSG) face à Lyon.

Crédit: Getty Images

Neymar sifflé, Neymar chahuté mais Neymar décisif

Mais si le PSG dominait, il ne parvenait pour autant pas à se créer de franches occasions. Chahuté sur ses corners par le kop lyonnais, Neymar tentait bien une frappe lointaine mais Lopes captait sans souci (69e). Deux minutes plus tard, Angel Di Maria, l'homme qui a fait plier le Real, avait lui l'occasion d'ouvrir le score en se présentant sur la gauche du but de l'OL. Son ballon s'envolait au-dessus du but (71e).

Plus la rencontre avançait et plus la perspective d'un match sans but gagnait en crédit. C'était avant que Neymar n'enfile, une nouvelle fois, son costume de sauveur. Servi dos au but dans la surface, Neymar, bien serré par trois défenseurs, se retournait pour se créer un espace suffisant pour armer, pour frapper et donc pour marquer. Car sur ce tir croisé précis du gauche, Lopes ne pouvait rien. Le missile de Koné dans les arrêts de jeu ne trouvait pas le cadre et Lyon terminait la rencontre sans tir cadré. Après six journées, le PSG compte donc 15 points. Six d'entre eux doivent beaucoup à Neymar.

Ligue 1
Qui est le meilleur joueur de l'histoire du PSG ? De la difficulté de classer les légendes...
HIER À 21:33
Ligue 1
Simple contracture pour Neymar
HIER À 18:47