Football
Ligue 1

Soupape de sécurité à défaut de concurrent affirmé : pourquoi le PSG a prolongé Kurzawa

Partager avec
Copier
Partager cet article

Layvin Kurzawa of Paris Saint-Germain during the UEFA Champions League group A match between Paris St Germain and Galatasaray AS at at the Parc des Princes

Crédit: Getty Images

ParVincent Bregevin
28/06/2020 à 22:20 | Mis à jour 29/06/2020 à 18:02
@VB_eurosport

LIGUE 1 - Alors que son départ a longtemps semblé acquis, Layvin Kurzawa a finalement prolongé son contrat avec le PSG pour quatre saisons. La décision des dirigeants parisiens pose plusieurs questions.

Pourquoi le départ de Kurzawa semblait acquis ?

Le passage de Layvin Kurzawa au PSG ressemble à un échec jusqu'ici. Arrivé de Monaco en 2015 pour 25 millions d'euros, l'international français (13 sélections) n'a jamais confirmé ses débuts prometteurs sous le maillot monégasque. D'abord réduit à jouer les doublures de Maxwell, Kurzawa n'a pas su s'installer comme un titulaire indiscutable après la retraite du Brésilien. Victimes de pépins physiques à répétition (pubalgie, genou, hernie discale), il avait dû se résoudre à rester derrière Yuri Berchiche puis Juan Bernat dans la hiérarchie des arrières gauche du PSG.

Ligue des champions

Tuchel : "Ça va être plus difficile" sans Cavani ni Meunier

26/06/2020 À 14:27

Avec un contrat expirant au 30 juin, la tendance était clairement à un départ. Paris avait déjà avancé ses pions pour compenser le compenser numériquement. Alex Telles, le Brésilien du FC Porto, était ainsi annoncé avec insistance vers la capitale. Mettre un terme à cette aventure, cela paraissait aussi être la meilleure solution pour Kurzawa qui aurait des touches avec clubs importants de Premier League, notamment Arsenal et Chelsea. Si l'idée de le voir rester jusqu'en août pour finir la Ligue des champions était concrète, celle d'une prolongation plus longue semblait à exclure. Elle a pourtant été retenue.

Layvin Kurzawa

Crédit: Getty Images

Comment la situation a radicalement changé ?

La crise sanitaire a considérablement impacté la situation financière du PSG. Habitué à jouer un rôle majeur sur le mercato, le club de la capitale ne pourra pas de folies cet été. Avec un budget limité, le recrutement d'un arrière gauche est devenu moins prioritaire. D'autant que Porto se montrerait plus exigeant pour libérer Alex Telles. Alors qu'une somme de 25 millions d'euros était initialement évoquée, les dirigeants portugais réclameraient plus de 30 millions désormais. Prolonger le contrat de Kurzawa libère ainsi des fonds pour recruter à d'autres postes. Notamment celui d'arrière droit, particulièrement sensible avec le départ de Thomas Meunier au Borussia Dortmund.

Paris s'est également résolu à perdre Tanguy Kouassi, en partance pour le Bayern Munich. Au-delà d'un secteur défensif amoindri, c'est aussi l'intérêt de conserver un joueur formé en France dans son effectif pour respecter le quota imposé par l'UEFA qui a poussé le PSG à acter cette prolongation. RMC Sport avançait aussi le poids du vestiaire sur cette décision. Le latéral y serait apprécié et le message posté par Kylian Mbappé lors de la reprise de l'entraînement du PSG va dans ce sens. Tout comme les déclarations de Thomas Tuchel vendredi en conférence de presse. "Si on a la possibilité de prolonger Layvin, c’est bien pour moi", a indiqué l'entraîneur parisien.

Pourquoi un contrat longue durée avec revalorisation salariale ?

C'est certainement le plus surprenant. Paris a offert un contrat de quatre ans à Kurzawa et aurait doublé son salaire pour le voir rester au PSG selon plusieurs médias. Un bail longue durée, cela a son intérêt. Les dirigeants parisiens étaient plutôt réticents à le voir partir sans indemnité de transferts, mais ils ont également pu constater que leur défenseur gardait, à 27 ans, une certaine cote sur le marché des transferts. Paris s'assure ainsi ses services tout en conservant la possibilité de le vendre si une offre intéressante se présentait dans les années à venir. Economiquement, l'opération est nettement plus rentable que dans le cas d'un départ de Kurzawa au bout de son contrat.

Même avec une revalorisation salariale. La volonté de Paris de prolonger son bail a placé Kurzawa et ses représentants en position de force. Ils auraient ainsi demandé que le salaire du joueur soit doublé pour atteindre 3 millions d'euros nets par an selon France Football. Un chiffre à confirmer cependant. Selon un article de Sportune sur les salaires des joueurs du PSG paru en début de saison, Kurzawa percevrait déjà cette somme avec son ancien contrat. Dans tous les cas, même avec une revalorisation, le défenseur parisien serait assez loin des salaires les plus élevés du club et ne plomberait pas sa masse salariale. Un enjeu important compte tenu de la crise économique actuelle.

Laywin Kurzawa face à Reims

Crédit: Getty Images

Quel est l'intérêt du PSG sur le plan sportif ?

Il paraît fatalement limité. Le rôle de Kurzawa ne semble pas amené à changer il restera la doublure de Juan Bernat, installé comme le titulaire indiscutable au poste d'arrière gauche. Le Français a cependant montré une légère montée en puissance cette saison. Il n'est pas interdit de penser que le latéral parisien puisse hausser son niveau de jeu et concurrencer l'Espagnol. A condition d'être enfin débarrassé de ses problèmes physiques et de pouvoir enchaîner les matches. A ce stade, c'est clairement un pari.

Dans l'état actuel des choses, Kurzawa reste un joueur de rotation à un poste où Abdou Diallo peut également évoluer. Justement, l'ancien joueur du Borussia Dortmund a récemment été opéré du dos et manquera la reprise, notamment les deux finales en Coupe de France et Coupe de la Ligue que le PSG doit jouer au début du mois d'août. Perdre Kurzawa, c'était risquer de se retrouver avec Bernat comme unique solution en latéral gauche pour aborder un mois d'août assez chargé avec la Ligue des champions. A défaut d'un "upgrade" sportif à ce poste, l'ex-Monégasque offre ainsi une soupape de sécurité bienvenue pour cette période capitale. Et à plus long terme.

Layvin Kurzawa Paris Saint-Germain

Crédit: Getty Images

Ligue 1

Mbappé, toujours pas pressé de prolonger

IL Y A 20 HEURES
Ligue 1

Sans Silva, il va prendre de l'épaisseur : Kimpembe prolonge jusqu'en 2024

HIER À 16:28
Dans le même sujet
FootballLigue 1
Partager avec
Copier
Partager cet article