Getty Images

Les Verts sauvent les meubles

Les Verts sauvent les meubles

Le 18/08/2019 à 16:54Mis à jour Le 24/08/2019 à 20:49

LIGUE 1 - Lors de la 2e journée, Saint-Etienne et Brest ont fait match nul à Geoffroy-Guichard (1-1). Les Verts sont passés près d'une première défaite puisque, menés depuis la 45e minute, ils sont revenus à hauteur des promus grâce à Bouanga en fin de partie (83e). L'ASSE est 4e, les Bretons pointent au 12e rang.

Dominer n'est pas gagner, un dicton qui va bien aux Verts. Les Stéphanois ont été tenus en échec ce dimanche à Geoffroy-Guichard (1-1), face à un promu brestois qui a joué sans complexe et a su se montrer réaliste. Un temps menés au score, les joueurs de Ghislain Printant ont même failli connaître leur première défaite de la saison. Heureusement pour ces derniers, Denis Bouanga, particulièrement remuant, a remis les deux équipes sur un même pied d'égalité en fin de rencontre.

Pour cette rencontre face à Brest, Ghislain Printant avait reconduit le même onze de départ, tombeur de Dijon (2-1), lors de la première journée. Dans leur 4-3-3, les Stéphanois ont été les premiers à se mettre en évidence dans le jeu. Jean-Eudes Aholou (6e) puis Mathieu Debuchy (11e) ne sont pas passés loin d'ouvrir le score, profitant de deux très bons services de Ryad Boudebouz. Les Verts ont par la suite accentué leur domination, en pêchant bien trop souvent dans le dernier geste.

Fouad Chafik (Dijon) et Wahbi Khazri (Saint-Etienne)

Fouad Chafik (Dijon) et Wahbi Khazri (Saint-Etienne)Getty Images

Bouanga, déjà de belles promesses

La stratégie était bien visible du côté des Verts : utiliser les côtés, pour tenter de prendre de vitesse les latéraux adverses. Denis Bouanga et Romain Hamouma n'ont pas hésiter à user des appels pour tenter de déséquilibrer le bloc brestois, dans leurs couloirs respectifs. Mais malgré une maîtrise du jeu, difficilement contestable, le bloc brestois n'a pas vacillé et a même fait mieux que résister. Après deux occasions successives (42e, 43e), les joueurs d'Olivier Dall'Oglio ont trouvé la brèche. À la conclusion d'un joli mouvement collectif, Julien Faussurier a ajusté un plat du pied qui n'a laissé aucune chance à Stéphane Ruffier (1-0,45e), juste avant la pause.

Piqués au vif, en étant menés contre le cours du jeu, les Verts ont élevé leur niveau de jeu, dans le second acte. Dépassés dans les duels, les Brestois ont commencé à reculer. Denis Bouanga avait visiblement envie de se montrer. L'ancien Nîmois a donné le tournis à la défense adverse par ses dribbles et sa vitesse. À l'origine de la plupart des occasions dangereuses (51e, 54e, 61e 76e), sa combativité a fini par être récompensée. C'est lui qui a permis aux Stéphanois d'éviter le faux pas, profitant d'une erreur de Romain Perraud, sa frappe sèche a scellé le sort du match (1-1, 83e). De bon augure pour la suite de sa carrière stéphanoise.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0